4 déc. 2018

{Chronique} Lady Helen Tome 2 Le Pacte des mauvais jours

Brighton, été 1812...
Chassée par son oncle, lady Helen a trouvé refuge dans la station balnéaire à la mode. Déguisée en homme, elle s'entraîne avec lord Carlson à développer ses étranges pouvoirs. Lorsqu'au cours d'une soirée mondaine elle croise le duc de Selburn, Helen se retrouve au cœur de la rivalité entre les deux hommes. Mais ses propres sentiments ne pèsent guère au regard des intérêts du Club des mauvais jours. L'un de ses membres éminents est venu lui confier une mission très délicate...












Il y a déjà un an, je découvrais avec stupeur et émerveillement le premier tome de la trilogie d'Alison Goodman; Lady Helen. Cette lecture qui avait été choisi par les abonnés à ma chaîne Youtube pour intégrer ma pile à lire automnale m'avait alors provoqué un beau coup de coeur. Autre année, autre tome mais même pile à lire et même sentiment, j'ai été une seconde fois époustouflée par cette histoire et je ne demande qu'une chose, que Gallimard traduise rapidement le troisième tome !
Lady Helen s'est installée pour l'été chez les deux assistants de Lord Carlton. Elle s'habitue peu à peu à être dotée de facultés exceptionnelles et à évoluer dans un monde dangereux. Carlton lui sert toujours de mentor mais depuis peu, il semble perdre sa lucidité et Lady Helen pourrait bien être la seule à pouvoir lui venir en aide. Mais comment sauver quelqu'un qui vous repousse continuellement ?
Alison Goodman est passionnée par la Régence et son amour pour cette période se ressent et est profondément ancré dans son récit. Elle évoque l'été à Brighton en 1812, décrit des personnages qui ont réellement existé et qui viennent servir son récit, représente avec précision des lieux qui là aussi possèdent une réalité historique. C'est bien simple, son histoire fourmille de détails sur les danses de l'époque, sur les coutumes et sur bien d'autres choses encore à l'image de son premier tome, faisant de son roman, une histoire moitié historique, moitié fantastique qui m'a passionné.
Les personnages de cette série sont toujours aussi intéressants, l'auteure nous permet de les découvrir plus en profondeur, de nous attacher davantage à eux tout en en intégrant de nouveaux afin d'enrichir son histoire. Lady Helen me plait toujours autant, qu'elle se travestisse en homme ou qu'elle reste féminine, elle se voue entièrement à sa mission. Elle doit résoudre un important cas de conscience dans cette suite, ne sachant trop où placer sa loyauté mais elle a cette faculté impressionnante de suivre son instinct, ce qui lui permet de résoudre bon nombre de problèmes.
Ce que j'apprécie particulièrement en ce qui concerne la partie fantastique de son histoire, c'est qu'Alison Goodman a imaginé une mythologie particulièrement originale qui n'appartient qu'à elle et qui possède une richesse absolue. Je ne tiens pas à vous en dévoiler trop dans ma chronique mais je peux tout de même vous dire qu'il est question d'une société secrète composée entre autres de Vigilants qui sont les seuls à pouvoir défendre le monde contre les Abuseurs. Ce second tome nous en dévoile bien plus que le premier sur cet univers atypique et j'ai dévoré avec une passion croissante ce livre jusqu'à parvenir aux dernières pages, riche en actions, qui m'ont fait retenir mon souffle jusqu'au retournement de situation final.
En résumé, ce second tome n'a fait que me prouver une fois de plus que cette série est tout bonnement exceptionnelle et le coup de coeur que j'ai ressenti pour ce livre ne m'a en rien surpris. Comme j'ai pu le signaler plus haut, j'attends impatiemment que sorte la suite car il me tarde de retrouver Carlston et Helen pour une dernière aventure.
♥♥♥♥♥



Aucun commentaire:

Publier un commentaire