8 nov. 2018

{Chronique} When it's real

Mesdames et messieurs, voici Oakley Ford ! Popstar célébrissime, en une de tous les magazines, des millions de fans, et surtout... un caractère bien trempé ! À première vue, Oakley semble avoir tout pour lui, mais sa famille est en train d'exploser en vol. Et malheureusement, sa musique et son inspiration aussi. Après une énième frasque relatée dans les tabloïds, son équipe doit réagir : il lui faut redorer son image au plus vite ! Trouver une fausse petite amie, une fille douce et sage, qui prouvera au monde entier qu'il a changé... C'est là que Vaughn Bennett entre en scène. Grande soeur dévouée, étudiante et serveuse à temps partiel : en quelques mots, le prototype même de la fille " normale ". La preuve : elle n'aurait jamais accepté cette mission si sa famille n'avait pas des soucis d'argent. Elle n'a pas vraiment le choix. Et il faut dire que la magie et les paillettes d'Hollywood sont loin de lui déplaire. Mais en ce qui concerne Oakley, c'est une autre affaire. Cet abruti prétentieux, terriblement égoïste ? Ce n'est pas comme s'ils allaient vraiment craquer l'un pour l'autre dans la vraie vie ! N'est-ce pas ?






Erin Watt est le pseudonyme qui réunit deux auteures de romance : Jen Frederick (que je ne connaissais pas) et Elle Kennedy (à qui l'ont doit la série Off-Campus que je n'ai toujours pas lu). Les deux femmes n'en sont pas à leur coup d'essai puisqu'en plus d'avoir récemment écrit When it's real, elles ont déjà écrit ensemble d'autres ouvrages. Je remercie chaudement les éditions Hugo Roman pour l'envoi de ce livre dont la couv' m'a tapé dans l'oeil lorsque je l'ai vue pour la première fois. 
Dans cette histoire, nous suivons de manière alternée, deux personnages : Oakley Ford, une popstar de 19 ans en perte de vitesse et de popularité à cause de ses frasques à répétition et Vaughn, qui a retardé son inscription à la fac dans le but d'entrer rapidement dans la vie active pour venir financièrement en aide à sa famille. L'agence d'Oakley a imaginé lui monter de toute pièce une histoire d'amour avec une fille tout ce qu'il y a de plus banale afin de remonter sa côte de popularité. Leur choix va se porter, je vous le donne en mille ... sur Vaughn en échange d'une rétribution financière, plus qu'intéressante. 
Ce qui m'a un peu dérangé sur le coup en lisant cette histoire, c'est que le sujet m'a semblé avoir déjà été exploité maintes et maintes fois. L'histoire est donc hautement prévisible et sans aucune surprise dans son déroulé mais en faisant abstraction de tout ça, j'ai tout de même passé un agréable moment de lecture grâce à l'écriture fluide et dynamique des auteures et à leurs personnages hauts en couleur. 
Toutefois, j'ai bien cru dans un premier temps que j'allais détester Oakley. Il apparaît comme un type superficiel, égocentrique et je m'en foutiste. Une véritable tête à claques dont les traits de caractère étaient tellement accentués qu'il en devenait presque grotesque, à la limite de la caricature. Heureusement à un moment donné, au contact de la douce Vaughn, Oakley commence tout doucement à changer et à montrer une toute autre facette de sa personnalité qui pour le coup m'a bien plus intéressé. 
Vaughn pour sa part, m'a plu dès le début. J'ai été sensible à sa situation familiale (ses parents sont décédés il y a quelques années et ses deux petits frères ne peuvent compter que sur elle et leur grande soeur pour subvenir à leurs besoins). C'est une fille sensible et touchante qui est droite dans ses bottes et a su me convaincre grâce à son naturel désarmant. 
Comme j'ai pu vous le dire, cette histoire ne brille pas par son originalité mais j'ai tout de même suivi avec beaucoup d'intérêt l'évolution de la relation entre nos deux héros. L'intensité de leurs sentiments m'a fait chaud au coeur et la fin de cette histoire m'a donné entière satisfaction. 

★★★☆☆


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire