2 janv. 2015

Le dessin animé de la semaine

Aujourd'hui comme tous les samedis ça parle dessin animé sur mon blog et cette semaine j'ai revu... roulements de tambours et de claquettes... La belle et le Clochard, un Disney qui date de 1955 une adaptation littéraire d'un livre de Ward Greene en 1937 (encore une fois merci à Wikipédia pour la référence!)
Le dessin animé débute la nuit de Noel lorsque Jim offre à Darling, sa chère et tendre un chiot au pied du sapin. Ce chiot c'est Lady, un adorable cocker. Et moi non seulement j'aime d'amour les chiens mais j'adoooore les cockers (les cockers et les sharpei pour être précise). Et puis mon mari trouve que j'ai une tête de cocker mais je suis pas sûre que ce soit un compliment bref.
Lady va découvrir ses nouveaux maitres, sa maison, ses voisins les chiens Jock et César. C'est tout mignon, pas prise de tête et les dessins sont très agréables à l'œil. C'est aussi original parce qu'on voit très peu le visage des humains car la prise de vue est faite du point de vue des animaux. Il y a bien sûr un peu d'humour car pour moi un dessin animé sans humour c'est comme une soupe sans eau. Par exemple, Jim lit le journal que Lady vient de lui ramener. Il y a un gros trou dans le journal et Jim dit à sa femme: "As-tu remarqué que depuis que nous avons Lady nous lisons de moins en moins les nouvelles?" Ok on se roule pas par terre dans l'assistance mais des petites touches d'humour, ça fait du bien!
Bon alors rapidement les choses se corsent car Darling et Jim attendent un bébé et délaissent Lady. Même si c'est compréhensible ça m'a serré le cœur de voire Lady essayer en vain d'attirer leur attention.
En parallèle on découvre Clochard, un chien des rues habitué à la fourrière et qui a ses habitudes un peu partout. Jim et Darling vont s'absenter quelques jours et confient Lady et le bébé à la vieille tante Sarah qui est imbuvable et intolérante et qui à deux chats siamois aussi mal lunés qu'elle. Lady va finir par s'enfuir avec Clochard et on va avoir droit à la mémorable scène des spaghettis dont tout le monde se rappelle (même ceux qui ne se souviennent pas de l'histoire). La belle et le clochard = la scène des spaghettis !
Il va y avoir encore quelques péripéties mais le dessin animé se termine bien puisque Clochard va être adopté par la petite famille. J'aime beaucoup la fin qui se passe à Noel (un an après le début de l'histoire) où on retrouve Lady, Clochard et leur quatre chiots mais aussi les vieux Jock et César.
En résumé c'est un 3/5 pour moi. L'histoire est simple (un peu trop d'ailleurs) mais les trois points vont au soin des dessins et aux personnages attachants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire