30 mai 2015

La Sélection Tome 2 L'Elite


Résumé: La Sélection de trente-cinq candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Elite restante n'est plus composée que de six prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles? Convaincre le père de Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illea, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie. Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué: ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justesse trop souvent déçu par les décisions royales... Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...






Prenant mon courage à deux mains, je traverse la salle, bien décidée à m'incruster dans leur conversation. A l'instant où j'aborde le petit groupe, Maxon se tourne vers Nathalie et lui pose la question que chacune attend.
- Nathalie, m'accorderez-vous cette danse?
Nathalie lâche un rire cristallin, comme si c'était la chose la plus naturelle au monde. Je passe à côté d'eux sans m'arrêter, les yeux fixés sur un guéridon où est empilée une montagne de chocolats. J'en déguste un le dos à la salle, afin de masquer mon embarras.
 
 
Ma crainte en ouvrant ce tome 2 c'était de lire une simple redite du premier tome. J'avais peur que l'auteur ne parvienne plus à me surprendre et que je m'ennuie dans ma lecture. Heureusement ça n'a pas été le cas!
 
J'ai retrouvé avec plaisir les personnages de ce livre, me rendant ainsi compte qu'ils m'avaient manqué. America fait désormais parti des finalistes de La Sélection, celles qu'on appelle L'Elite et la compétition fait rage. Les filles sont de plus en plus féroces entre elles, rivalisant de grands sourires trompeurs et de coups bas. Il faut dire qu'épouser un Prince et obtenir une couronne en motive plus d'une. Dans la continuité de la Sélection, l'auteur propose de nouvelles épreuves à passer aux candidates qui sont à chaque fois plus difficiles et riches de conséquences.
 
Ce que j'ai beaucoup apprécié dans ce volume c'est que le Roi et la Reine que j'avais trouvé en retrait dans le premier tome sont beaucoup plus présents dans celui-ci. On en apprend vraiment davantage sur leurs personnalités et leurs traits de caractère et ce qu'on apprend est parfois... édifiant! Les autres personnages secondaires sont également très présents je pense notamment aux trois femmes de chambre d'America qui lui sont dévouées et sont adorables et j'ai eu la bonne surprise de retrouver également la famille d'America ce dont je ne m'attendais pas du tout!
 
Du côté des moins bonnes surprises, si la rébellion et les attaques des renégats sont toujours présentes, on ne connait toujours pas leurs objectifs et ça me semble extrêmement laissé en surface par l'auteur. America m'a également un petit peu agacé. En effet autant le triangle amoureux ne m'a absolument pas dérangé dans le premier tome autant ses multiples revirements dans celui-ci m'ont laissé plus que perplexe. Maxon ne m'a quant à lui pas déçu, loin de là. Je me suis aperçue que ce personnage n'était pas aussi lisse que je pensais. Quant à Aspen rien à faire. Je n'ai toujours pas d'atomes crochus avec lui.
 
Quoi qu'il en soit, le livre se lit toujours aussi bien, il est très rythmé et assez court ce qui fait qu'en trois jours, c'était plié. L'ambiance se révèle beaucoup plus complexe que ce à quoi nous étions habitués et on se rend rapidement compte que sous ce monde de luxe et de paillettes se cachent beaucoup de noirceurs. Certains évènements m'ont littéralement arraché un petit hoquet de stupeur et pour toutes ces raisons je mets la note de 4/5 à ce tome 2 qui reste aussi bon que le premier. 


29 mai 2015

Le dessin animé de la semaine



Toujours dans ma conquête de conquérir le monde regarder tous les dessins animés par ordre chronologique, j'ai revu cette semaine Toy Story qui est le premier-né des studios Pixar en 1995 et qui a remporté un succès phénoménal. C'est simple, deux suites ont déjà vu le jour et une troisième suite est prévue en 2017. Je ne vous parle même pas des produits dérivés à l'effigie de Woody ou Buzz l'éclair.

L'idée du dessin animé est hyper simple mais relève pourtant du géni: partir du principe que les jouets, loin des yeux des humains s'animent, parlent et bougent, ont des sentiments et interagissent entre eux. Ainsi, les jouets d'Andy sont préoccupés à chacun des anniversaires du garçonnet à l'idée qu'il reçoive un nouveau jouet qui les relèguera dans un coin du placard. En effet cette année là, Andy va recevoir un Buzz l'éclair, un robot qui fait fureur chez les enfants de son âge. Woody qui était jusque là le jouet préféré d'Andy va rapidement devenir jaloux du nouveau venu et va tenter de se débarrasser de lui.

Woody le cow-boy a un petit côté ringard qui me l'a rendu sympathique. Il faut dire qu'il a une bonne bouille. J'aime un peu moins son côté "chef de meute" mais je ne peux pas lui reprocher sa débrouillardise. Je n'ai pas retenu le nom de tous les jouets mais j'aime beaucoup le dinosaure, le chien à ressort et surtout, surtout! Monsieuuuuur ... Patate!! Ahlala, Monsieur Patate... Il me fait tellement rire! Quant à Buzz l'éclair il est touchant. Le pauvre n'a pas conscience qu'il est un jouet. Il est prêt à sauver la planète avec sa pauvre petite lumière rouge clignotante sur le bras et refuse de reconnaitre que ... Ben non, ce n'est pas un laser et non, il ne peut pas voler.

Le dessin animé est très coloré et vraiment bien rythmé. On a aucun temps mort, les péripéties et les gags se succèdent et tout est "cadré" du point de vue des jouets donc on ne voit presque pas les humains se qui crédibilise l'ensemble. Je n'ai pas trop fait attention aux chansons. Il doit bien y en avoir une ou deux mais contrairement au Disney habituels, ici, ce n'est pas ce qui importe.

En résumé, ça fait du bien de voir un dessin animé sans prince et princesse! Toy Story est un coup de cœur pour moi, c'est vraiment un dessin animé intemporel doublé d'un petit bijou d'animation et bien entendu, c'est un 5/5

Week-end à 1000: première participation

 
 
Tous les trimestres Lili bouquine organise un grand challenge de lecture. Il s'agit d'essayer de lire au moins 1000 pages sur un week-end, du vendredi soir 19h au dimanche soir à minuit. Toutes les inscriptions sont centralisées sur son blog.
N'ayant pas grand chose de prévu ce week-end j'ai décidé de participer pour la première fois et je pense en toute objectivité... me vautrer royalement. En effet, niveau lecture, ce n'est pas le week-end où je suis la plus productive mais bien en semaine sur mes heures de transport et de déjeuner. Je participe quand même parce que j'ai très envie de voir combien de pages je suis capable de lire!
 
J'ai choisi de lire:
 
 
 
Soit, ma lecture en cours (une relecture) de La Cité des Ténèbres, l'épée mortelle. Le livre fait 524 pages et je vise d'atteindre la page 175 ce soir avant de débuter le challenge. Je pars donc du principe qu'il me restera 349 pages pour venir à bout de ce livre!
 
Ce qui va me sauver la mise dans ce challenge je ne me voile pas la face, c'est la lecture du volume double du manga Negima qui fait ... 393 pages!
 
On en est à 742 pages auxquelles j'ajoute un dernier livre de 476 pages avec le premier tome de Sidhe, La diseuse d'ombres qui m'avait été offert pour Noel et que je ne lirai que maintenant.


Total prévu: 1218 pages (gloussement nerveux)
La suite au prochain épisode!

 

27 mai 2015

Le choix d'Althea et Elyza


Dans ce nouveau rendez-vous mensuel, nous choisissons avec ma partenaire de blog Althea (alias ma sœur de cheveux) chaque 27 du mois un livre à l'autre parmi trois qui sont dans sa Pile à Lire. Il s'agit pour nous de vous expliquer notre choix et bien sûr de réussir à caser sa lecture dans le mois qui suit!


Ce mois-ci Althea a choisi dans ma PAL: Le Pays des contes: le sortilège perdu de Chris Colfer

 




Et elle me dit tout de suite pourquoi!

"Tout simplement car c'est une série jeunesse vraiment sympathique que j'apprécie beaucoup. La réinterprétation des contes est plutôt originale sur sa forme, on ne s'ennuie pas un seul instant, et je pense que c'est une saga qui pourrait beaucoup te plaire. En plus j'ai vu dans ta dernière vidéo IMM que tu avais acheté le tome 2, en lisant le 1 tu laisseras peut-être moins longtemps ce second tome dans ta PAL comme ça ;)"



Ma réaction:

J'adore tout ce qui touche aux réécritures de contes, j'espère donc passer un bon moment avec ce livre qui me semble en tout cas trèèèèèès prometteur *o*

Vous voulez connaitre le livre que j'ai choisi à Althea? C'est ici que ça se passe!

26 mai 2015

Lola and the boy next door

Résumé: Lola Nolan is a budding costume designer, and for her, the more outrageous, sparkly, and fun the outfit, the better. And everything is pretty perfect in her life (right down to her hot rocker boyfriend) until the Bell twins, Calliope and Cricket, return to the negihborhood. When Cricket, a gifted inventor, steps out from his twin sister's shadow and back into Lola's life, she must finally reconcile a lifetime of feelings for the boy next door.




"So you believe in second chances?" I bite my lip.
"Second, third, fourth. Wathever it takes. However long it takes. If the person is right" he adds.
"If the person is... Lola?"
This time, he holds my gaze. "Only if the other person is Cricket."



Ca y'est! J'y aurai mis le temps mais j'ai enfin terminé mon deuxième livre en VO. Je dois dire qu'Anna and the french kiss n'a pas déchainé en moi l'enthousiasme massif que j'ai pu voir sur la blogo. Pour autant, le niveau d'anglais étant vraiment simple pour débuter, j'ai voulu persévérer en lisant le tome 2 de la trilogie compagnon de Stéphanie Perkins et ... j'ai eu raison parce que j'ai adoré Lola and the boy next door!

Pour vous resituer l'histoire, Lola est une jeune étudiante extravertie, passionnée par la mode et les vêtements. Elle souhaite devenir créatrice de costumes pour le cinéma et s'habille toujours avec extravagance. Sa vie est plutôt banale, elle vit dans une ville calme, poursuit ses études, elle a des amis, un job dans un cinéma et son amoureux est un rockeur. Le hic c'est qu'il est plus vieux qu'elle et ses parents ont vraiment du mal à l'accepter. Le jour où ses voisins qui avaient déménagé il y a quelque temps emménagent à nouveau dans la même maison, les sentiments qu'elle entretenait pour son voisin Cricket dont la chambre donne face à la sienne se réveillent.

J'ai adoré l'héroine Lola qui est un peu loufoque, elle a une vraie personnalité et ne se fond pas dans le moule, c'est très rafraichissant! Elle a beau s'interroger sur ses sentiments, sur son identité, elle a un cœur en or et ne m'a pas ennuyée. En ce qui concerne la romance, j'admets qu'elle ne casse pas trois pattes à un canard et comme d'habitude tout se joue à la fin mais j'ai trouvé le personnage de Cricket tellement choupi que j'ai vraiment fait abstraction du schéma classique (j'ai un petit copain que j'aime et je t'aime toi aussi mais comme la polygamie est interdite il faut que je me décide et le monde est trop cruel) d'autant que j'ai bien aimé le fait de tomber amoureux de son voisin de fenêtre, la midinette qui sommeille en moi a trouvé ça hyper romantique.

Les personnages secondaires sont très présents dans cette histoire et beaucoup plus développés que dans Anna and the french kiss où je reprochais justement qu'ils soient de simples figurants. Ici, les personnages secondaires ont une vraie histoire doublée d'une personnalité (youpi)! Je pense par exemple aux parents de Lola qui sont archi présents dans le récit et que j'ai beaucoup apprécié parce  qu'il s'agit de deux papas poule (c'est également le premier livre que je lis avec des parents homosexuels). On a également un petit clin d'œil avec le premier volume puisque Anna et Saint Clair ont également un petit rôle à jouer dans cette histoire. Bien entendu, certains personnages m'ont fait lever les yeux au ciel à plusieurs reprises comme le petit ami rockeur ou la sœur jumelle de Cricket (je les aurait bien vu ensemble tiens!) mais que serait une histoire sans personnage un peu relou franchement?

J'ai beau avoir mis du temps à terminer ce livre, je l'ai trouvé bien rythmé, je ne me suis pas ennuyée durant ma lecture et j'ai apprécié les petites touches d'humour esquissées à bon escient tout au long de l'histoire.
En résumé, Lola and the boy next door est une romance légère et rafraichissante qui donne le sourire aux lèvres du début à la fin. On a des personnalités attachantes et une histoire qui change agréablement de ce que j'ai pu lire et qui vaut à ce livre un 4/5.

25 mai 2015

Update lectures

Je vous retrouve avec une nouvelle update lecture en video. Au programme, bd, dystopie, bit lit, SF, du bon et ... Du moins bon!


24 mai 2015

C'est lundi, que lisez-vous


Le "C'est lundi, que lisez-vous?" est le premier rendez-vous de la semaine qui consiste à dresser un petit bilan lecture de la semaine passée mais aussi de sa lecture en cours et de ce qu'on aimerait lire ensuite. Bon lundi! =)



 

♣ J'ai très rapidement lu le tome 2 de La Sélection: l'Elite qui s'est avéré aussi bon que le premier mais en un peu plus sombre et chaotique, ce qui n'a pas été pour me déplaire. (chronique à venir)




 

♣  Lola and the boy next door je suis dans la dernière ligne droite des 50 dernières pages et je compte bien le terminer cette semaine.

♣ J'ai mis en pause The Book of Ivy. En effet dans l'exemplaire que j'ai acheté sur le stand Lumen du SDL il me manque 35 pages de la page 160 à la page 195. J'attends donc de recevoir mon nouvel exemplaire pour reprendre ma lecture qui était jusqu'à présent savoureuse.


 


♣ Il va s'agir d'une relecture pour moi mais après avoir relu en Janvier le 1er tome de La Cité des Ténèbres, j'ai bien envie de relire le second: L'épée mortelle.

♣ J'aimerai également lire le premier tome de la trilogie Sidhe: La diseuse d'ombres que mes beaux-parents m'avaient offert à Noel
Et vous, que lisez-vous? 


Prévisionnel de la semaine:
- mardi: export video Youtube: Update lecture
- mecredi: chronique de La Sélection T2
- samedi: le dessin animé de la semaine
- dimanche: bilan mensuel
- lundi: c'est lundi!

23 mai 2015

Le dessin animé de la semaine


Toujours dans ma conquête de conquérir le monde regarder tous les dessins animés par ordre chronologique, j'ai revu cette semaine Pocahontas, un joli bijou made in Dinsey sorti en 1995 et inspiré de la vie de Pocahontas qui a réellement existé.

Le dessin animé raconte l'histoire de colons qui partent en expédition pour les Indes afin de dénicher de l'or, accompagné par le célèbre capitaine John Smith. C'est l'odieux gouverneur Ratcliff qui a monté et financé cette opération.
On fait conjointement connaissance avec John Smith (sûr de lui, aventurier au cœur tendre) et avec Pocahontas (éprise de liberté et amoureuse de la nature). Pocahontas et John Smith ont tous les deux des avis bien arrêtés sur la manière dont ils doivent vivre leur vie mais leurs certitudes volent en éclats le jour où le hasard les fait se rencontrer dans la forêt.

Pocahontas est un dessin animé que j'aime énormément. Cette histoire d'amour entre John Smith et Pocahontas a beau être prévisible, elle est tout en simplicité (même si rien n'est vraiment simple quand nos cultures sont différentes) et belle. Ce dessin animé est une ode à la mixité doublée d'une apologie de la nature qui est ici, exacerbée. Que ce soit au niveau des champs, des arbres que des rivières elle est omni-présente.

Les dessins sont vraiment superbes et réalistes. La colorisation en revanche est un petit peu moyenne parce que pour l'époque, j'ai déjà vu mieux. J'apprécie particulièrement les chansons de Pocahontas comme "L'air du vent" qui est carrément une de mes chansons Disney préférée (elle doit faire parti de mon Top 5). Dès qu'elle commence, je chante avec elle (faux ...) et je me la suis remis 3 fois de suite tellement j'étais dedans. Bien entendu j'ai choisi un moment où j'étais seule à l'appartement pour éviter ce supplice à mon pauvre mari.

Ce que j'ai moins aimé dans ce dessin animé c'est vraiment la manière dont se termine l'histoire. A défaut d'être plaisante, elle a le mérite d'être au moins réaliste mais à vrai dire, le réalisme ce n'est pas vraiment ce que je recherche lorsque je regarde un dessin animé. A chaque fois que je le revois j'espère que la fin sera différente mais bien entendu il n'en est rien et je termine toujours frustrée.

Dieu merci les petites bébêtes: le chien Persil, le colibri Flitt et le raton-laveur Meiko viennent mettre une touche de gaieté et d'innocence grâce à leurs bêtises et leurs espiègleries parce qu'avec cet amour impossible et les animosités entre les colons et les indiens, ce n'est pas tout le temps très réjouissant.

En résumé, Pocahontas reste quand même objectivement un magnifique dessin animé et même si la fin ne me satisfait pas pleinement, c'est quand même un 4/5 pour moi.

21 mai 2015

Les 100 Tome 1


Résumé: Depuis des siècles, plus personne n'a posé le pied sur Terre. Le compte à rebours à commencé... 2:48...2:47...2:46... Ils sont 100, tous mineurs, tous accusés de crimes passibles de la peine de mort. 1:32...1:31...1:30 Après des centaines d'années d'exil dans l'espace, le Conseil leur accorde une seconde chance qu'ils n'ont pas droit de refuser: retourner sur Terre. 0:45...0:44...0:43... Seulement, là-bas, l'atmosphère est toujours potentiellement radioactive et à peine débarqués, les 100 risquent de mourir. 0:03...0:02...0:01... Amours, haines, secrets enfouis et trahisons. Comment se racheter une conduite quand on n'a plus que quelques heures à vivre?

 
Wells la tient blottie contre lui sans mot dire, terrifié à l'idée d'écourter ce moment magique dont il rêve depuis si longtemps, son soulagement initial se transformant en joie. Peut-être a-t-il une chance de la reconquérir. Peut-être qu'ici, sur les ruines de l'ancien monde, ils pourront repartir de zéro.


Je choisis rarement d'acheter un livre sur un coup de tête mais après y avoir un minimum réfléchis. Celui-ci est l'exception qui confirme la règle. J'avais entendu parler de cette trilogie mais je ne comptais pas spécialement me la procurer. Pourtant au salon du livre, j'ai vu en rayon le premier tome et je suis repartie avec sans me poser de questions. D'habitude, je ne suis pas très fan des couvertures reprenant une affiche de film (ou en l'occurrence ici, de la série) mais malgré tout j'aime beaucoup cette couverture, surtout en comparaison de la première édition. Bref, avant même de commencer ce livre j'étais en plein paradoxe, sentiment qui s'est intensifié au fur et à mesure de ma lecture.
 
On est ici dans de la SF Young adult, avec l'idée que des radiations ont dévasté la Terre, et que seul un petit groupe est parvenu à s'enfuir dans des vaisseaux spatiaux. Plusieurs générations après l'apocalypse, les vivres ainsi que l'air commencent à se raréfier dans les vaisseaux. Les dirigeants prennent alors la décision d'envoyer sur Terre cent mineurs délinquants (qui auraient été de toute manière condamnés à mort à leur 18ème anniversaire, histoire de gagner un peu de place) pour vérifier ce qu'il est advenu de la Terre.
 
Je n'ai pas été hyper fan de la construction du récit qui s'articule en quatre points de vue, un pour chacun des personnages principaux. Je préfère en général avoir un point de vue unique, deux à la rigueur, mais là quatre, ça commençait à faire beaucoup. Par ailleurs, dans chaque chapitre, on a constamment un flash-back écrit en italique et dans une police un peu plus petite qui vient nous éclairer sur la manière dont les quatre personnages se sont retrouvés dans leur situation actuelle. C'est intéressant dans le sens où j'ai pris plaisir à en apprendre plus sur eux mais en même temps, ça m'a systématiquement cassé le rythme du récit déjà très fragmentaire.
 
Parmi les personnages on va suivre Clarke, Wells et Bellamy qui vont tous les trois atterrir sur Terre mais également Glass, qui devait aller sur Terre et va finalement rester dans l'Espace. J'ai vraiment apprécié qu'au moins un personnage reste dans l'Espace histoire d'en apprendre plus sur le fonctionnement des vaisseaux et des dirigeants restés là-bas. On voit également les conditions de vie déplorables des habitants et les inégalités flagrantes entre quartiers d'habitation. Glass s'est avérée être mon personnage préféré. J'ai moins apprécié les trois autres d'autant que ce qu'ils vivent sur Terre ne m'a pas franchement époustouflée.
 
Dit comme ça, je n'ai pas l'air d'avoir apprécié ce livre ce qui est faux. Ca a été pour moi une lecture en demi-teinte. J'ai adoré le thème du livre que j'ai trouvé vraiment original et le dernier tiers du livre s'est avéré bien plus rythmé et riche en révélations et en actions. Je suis d'ailleurs curieuse de savoir ce qui va attendre nos héros par la suite d'autant que certains sont en fâcheuse posture. J'ai également commencé à voir la série TV qui passe actuellement le vendredi sur France 4 mais les deux histoires n'ont absolument rien à voir étant donné que l'auteur n'avait pas terminé l'écriture de son livre que le scénario de la série était déjà écrit. Dans les deux cas, l'univers est le même et on retrouve certains personnages du livre (mais pas tous!) et on a également de nouveaux personnages. Quant aux évènements ils sont très différents entre la série et le livre. Bref, c'est très particulier.
 
Quoi qu'il en soit pour en revenir au livre, je mettrai la note de 3/5. J'ai en effet constaté un fort potentiel qui n'a pas été complètement exploité. J'en attend plus, pour le tome 2.
 

19 mai 2015

Ekho Monde Miroir T1 New York




Résumé Ekho est un monde miroir de la Terre. On y retrouve nos villes, nos pays, mais légèrement différents: l'électricité n'existe pas, les dragons remplacent les avions de ligne, les wagons du métro sont sur le dos d'étranges mille-pattes... Mais les plus étonnants sont les Preshauns qui, sous leurs airs de peluches formalistes, semblent tenir les rênes de ce monde... Une étudiante, Fourmille, et Yuri, son voisin de siège dans le 747 qui les amène à New York, se retrouvent propulsés sur Eko et doivent apprendre à y trouver leur place. Ce qui se complique lorsque Fourmille se retrouve habitée par l'esprit d'une vieille tante morte...


Bon je sais, j'avoue. J'avais dit pas plus d'un achat de bande-dessinée par mois mais j'ai trouvé celle-ci ainsi que le tome 2 d'occasion dans un état quasi parfait. J'ai donc respecté un petit moment de silence religieux dans la librairie avant qu'on reparte ensemble (elles et moi) bras-dessus, bras-dessous. Plus sérieusement je suis une grande fan d'Arleston (Lanfeust) ainsi que du travail d'illustration de Barbucci (sky doll). Cette bd étant un combo d'Arleston + Barbucci, je me suis dit que c'était un signe. Moi je dis ça, je dis rien.

Je ne vous raconterai pas l'histoire parce que le résumé au dos de l'album l'a fait à ma place tout en s'étalant en longueur. J'ai trouvé que ce résumé en disait 10 fois trop! Déjà qu'une bande-dessinée c'est vite lu mais alors là avec ce résumé, on a presque plus de surprise concernant l'histoire, quel dommage. D'autant que l'intrigue, c'est ce qui fait la force de cet album. J'ai adoré cette idée de créer un miroir de notre Terre avec les villes et les rues qui portent les noms qu'on connait mais dans une ambiance d'heroic-fantasy avec un paysage urbain inédit. Ce premier tome se passant à New York, on a bien les buildings, la Statue de la Liberté ainsi que Central Park mais tous sont bien sûr un peu différents de ce que l'on connait. Avec des moyens de transport un peu bestiales, des créatures bizarres un petit peu partout, Ekho possède une ambiance très marquée et inoubliable.

Fourmille l'héroine a un caractère bien trempé. Elle possède également des formes affolantes comme c'est souvent le cas dans la représentation des femmes dans l'univers de la BD. A côté d'elle, Yuri parait plus terne mais est pourtant tout aussi intéressant. Après tout il s'est retrouvé projeté dans ce monde de dingue sans avoir rien demandé à personne, le pauvre. Les deux personnages vont devoir apprendre à composer ensemble bien que cela ne se fera pas sans efforts. J'ai beaucoup aimé suivre leurs interactions ainsi que leurs lancés de piques.

En résumé, ce premier tome d'Ekho m'a conquise. L'histoire est intéressante, les personnages agréables. Ce style de dessin est vraiment mon préféré dans le monde de la bande-dessinée et les couleurs rendent tout à fait justice à l'univers qui est mis en avant. On reste bien sûr très en surface des choses et plein de questions restent pour le moment sans réponses ce qui est tout à fait normal à la fin d'un premier tome dont il me tarde de connaitre la suite.

18 mai 2015

Book Haul de mai

Bonjour à tous, si vous avez loupé mon dernier book haul, riche en belles acquisitions je vous invite à visionner ma dernière video. Des bisous :* 


17 mai 2015

C'est lundi, que lisez-vous?


Le "C'est lundi, que lisez-vous?" est le premier rendez-vous de la semaine qui consiste à dresser un petit bilan lecture de la semaine passée mais aussi de sa lecture en cours et de ce qu'on aimerait lire ensuite. Bon lundi! =)



   

♣ J'ai terminé le tome 4 de Rebecca Kean que j'ai été un petite peu longue à lire. A ma grande consternation, c'était une lecture mitigée. Chronique

♣ J'ai également lu Les 100 de Kass Morgan qui a été également une lecture en demi-teinte. Décidément! Chronique à venir

♣ Aussitôt achetée, aussitôt lue. Je me suis pris cette semaine en occasion les deux premiers tomes de la série BD Ekho. Le premier tome m'a fait très bonne impression. Chronique à venir




♣  Lola and the boy next door je suis dans la dernière ligne droite des 100 dernières pages.

♣ J'ai également commencé The Book of Ivy et pour le moment ça envoie du lourd....




♣ Ma dernière prévision que j'aimerai lire avant la fin du mois c'est le tome 2 de La Sélection: L'Elite que je lirai en lecture commune sur Livraddict.

Et vous, que lisez-vous? 


Prévisionnel de la semaine:
- mardi: export video Youtube: Book Haul de Mai
- mecredi: chronique de Ekho T1
- Jeudi: chronique de Les 100
- samedi: le dessin animé de la semaine
- lundi: c'est lundi!

16 mai 2015

Le Dessin animé de la semaine


Toujours dans ma conquête de conquérir le monde regarder tous les dessins animés par ordre chronologique, j'ai revu cette semaine Poucelina tout droit sorti de la firme Warner Bros en 1994. Il s'agit à l'origine d'un conte de fée d'Anderson qui a été adapté en dessin animé.

Poucelina ne fait pas parti des plus gros succès de l'industrie du dessin animé, pourtant il mériterait d'être davantage connu. On suit ici une femme, qui lasse de ne pas réussir à avoir d'enfant, va se tourner vers une fée qui va lui donner une petite fille, pas plus grande que son pouce et justement nommée Poucelina. Poucelina comme la plupart des héroines, est belle et grande, blonde et aux yeux bleus, avec une voix toute douce et des rêves de prince charmant plein la tête. Malgré tout je l'ai beaucoup apprécié parce qu'elle va en voir de toutes les couleurs mais parvient à rebondir avec élégance à chaque retournement de situation.

Poucelina c'est LE dessin animé d'aventures. En 1h20 de temps, il se passe énormément de choses et je n'ai absolument pas eu le temps de m'ennuyer. Poucelina va faire la connaissance du prince des fées et les deux jeunes gens vont (instantanément comme dans tout bon DA qui se respecte) tomber amoureux. La jeune fille va malheureusement se faire enlever par une famille de grenouilles qui vont l'insérer dans leur spectacle de danse avant qu'elle fasse connaissance du peuple de la rivière puis du monde nocturne des scarabées ainsi que de Monsieur Mirot et Mademoiselle Farfouine.

Le dessin animé contient une multitude de personnages, certains attachants comme Jacquimot le moineau ménestrel et d'autres plus énervants comme les "prétendants" de Poucelina: une grenouille, un scarabé et une taupe. Que du beau monde.

On trouve une dimension artistique exacerbée qui ne m'a pas laissé indifférente puisque le chant est très présent et Poucelina a d'ailleurs un beau grain de voix (L'amour a des aileeeees) mais également la mode puisque l'héroine change constamment de tenue ce qui est assez rare dans un dessin animé où les personnages restent généralement toujours habillés pareil. On a aussi pas mal de danses qui mettent un peu de gaité dans l'ensemble et j'ai bien apprécié voir la nature dans tout ses états avec le passage des saisons.

En résumé Poucelina est ce que j'appelle un beau dessin animé. L'histoire est plaisante, il y a beaucoup de péripéties et de bons sentiments, et visuellement l'ensemble est très agréable et m'a permis de passer un bon moment ce qui me permet de mettre la note de 4/5.

15 mai 2015

Le liebster Award/2015

J'ai été taguée par ma petite Bea pour le tag Liebster Award:
Les règles: 
* Répondre aux 11 questions posées par la personne qui nous a tagué. 
* On énonce 11 choses sur soi-même
* On tague 11 personnes en leur posant 11 questions inventés par nos soins. 

1) As-tu un genre littéraire de prédilection?
J'hésite entre la dytopie et la bit-lit.... Difficile de trancher mais je vais revenir à mon premier amour et dire la bit-lit!
2) As-tu une petite manie de lectures?
J'ai tendance à lire la fin d'un livre avant le début. Ouuiiiii c'est mal mal mal, je sais! Mais j'ai dû mal à m'empêcher d'avoir ce tic. En général je lis juste la dernière phrase mais parfois je me spoile d'une manière assez violente et dans ce cas-là je me maudis.
3) On te laisse sur une île déserte avec comme choix une boîte d'allumette et un livre, que choisis-tu?
Je ne prends pas la boite d'allumettes parce que maladroite comme je suis, je serai capable de les perdre ou de les faire tomber dans la mer ou de me brûler avec. Je choisis donc le livre parce qu'avec, mine de rien je peux faire plein de choses! Je peux assommer des animaux puis les manger. Bon si il n'y a pas d'animaux je peux manger une page ou deux. Je peux m'éventer avec en cas de chaleur et lire si je m'ennuie.
4) Un livre préféré?
Je vais vous épargner Harry Potter et vous dire que mon livre préféré de l'année c'est La Passe-Miroir de Christelle Dabos que je recommande chaudement à tous!
5) Quel est ton personnage charismatique de l'année?
Le chaud comme la braise fils de Satan, j'ai nommé Reyes Farrow for ever after!
6) Quel auteur rêverais-tu de rencontrer en dédicace?
Rencontrer un auteur en dédicace n'est pas précisément la vision dont je me fais d'un rêve. Je dirai plutôt que c'est un cauchemar pour moi d'affronter la queue dans n'importe quelle file d'attente. Il m'est déjà arrivé de tomber dans les pommes (à la fac) parce que je faisais la queue en plein milieu d'une masse d'étudiants. Je me souviens vaguement avoir tenté de m'extirper de là alors que j'avais déjà la vision obscurcie par des tâches mais je me suis assommée contre un mur et je suis tombée dans les pommes. Bref pour en revenir à la question je choisirai quand même Christelle Dabos pour lui demander où est-ce qu'elle est allé pêcher tout ça...
7) Donnez trois de vos blogs préférées? Et pourquoi?
Sincèrement cette question est horrible. Je ne peux pas en choisir que trois parce que je n'aime pas faire de préférence. C'est comme si tu demandais à une maman de choisir entre ses enfants. C'est cruel! Tous les blogs qui sont présents dans ma blog-roll sur le côté droit de mon blog sont ceux que j'aime d'amour.
8) Si demain, tu devais conseiller un livre lequel ce serait et pourquoi?
Je vais radoter mais je conseillerai La Passe Miroir pour la richesse de l'univers, la beauté de l'écriture et l'originalité des personnages. C'est vraiment un livre qui gagne à être connu
9) Plutôt BD, mangas ou rien?
J'aime beaucoup les deux même si c'est vrai que je n'achète plus de mangas depuis un petit moment. Je trouve que ça revient cher pour un trop court moment de lecture. Mais quand j'étais plus jeune, j'étais dingue de séries comme Fruits Basket, Love Hina, Hana Yori Dango, Devil Devil etc. Je m'y suis remise il n'y a pas trop longtemps avec Negima et Alice au royaume de cœur mais je n'arrive plus à en acheter! J'aime également beaucoup les BD telles que Ekho, Les carnets de Cerise et Princesse Sara.
10) Quel est ta série livresque préférée?
Actuellement je dirai Charley Davidson :)
11) As-tu un carnet pour noter tous les livres que tu veux acheter?
J'en recherche un mais en attendant de trouver la perle rare, je rempli ma WL sur Amazon et Livraddict!
 
 
 
Je ne taggue personne parce que je manque un peu d'inspiration ces jours-ci et que je ne sais plus trop qui l'a déjà fait ou pas. Et je ne répond pas à la suite du tag qui est "11 choses à savoir sur moi". En effet j'avais prévu de faire une video sur ma chaine Youtube dans les semaines à venir avec un tag qui a déjà fait beaucoup de chemin: "25 choses à propos de moi" et je ne voulais pas que ce soit trop redondant :)

12 mai 2015

Rebecca Kean Tome 4 Ancestral

Résumé: Histoire de bien commencer la saison, le Mortefilis a décidé d'envahir la Nouvelle Angleterre. Ca tombe bien, repousser une armée de redoutables vampires était tout ce dont j'avais besoin... Malgré mon inquiétude et une situation plus que critique, je me dois d'organiser la défense de notre territoire. Et croyez-moi il va falloir la jouer serré!



- Comment tu te sens?
Déchirée en miettes, stupide et morte de honte.
- Mieux.
- Viens, on va rentrer à la maison et appeler un toubib.
J'imaginais déjà la scène: j'ai eu un gros choc émotionnel quand j'ai découvert que l'homme dont j'étais follement amoureuse n'était qu'un trou du cul... Vous pensez que c'est grave docteur?




Et bien dites donc! Ca faisait un moment que je n'avais pas suivi les aventures de Rebecca (depuis novembre de l'année dernière en fait) et je me suis rendue compte en ouvrant ce tome que ça m'avait bien manqué. C'est le challenge annuel auquel je suis inscrite qui m'a permis de retrouver Rebecca et ses amis à l'occasion de la consigne mensuelle du mois de Mai: lire un livre dont le héros a un enfant.
 
Je vais vous passer mon tralala habituel pour vous dire à quel point je trouve le travail d'illustration de la couverture admirable (comme d'habitude) et vous indiquer que le livre reprend exactement à l'endroit où se termine le tome précédent, c'est-à-dire comme souvent, sur un moment critique. En l'occurrence, le moment critique est une bataille, qui après s'être étalée en longueur s'est terminée un peu trop facilement. En effet, Rebecca a désormais de nombreux alliés, ce qui fait qu'en cas de coups durs, je n'ai plus peur pour elle et je trouve un peu dommage de ne pas trembler pour son héroine. Autrement dit, j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire et j'étais légèrement dubitative pour la suite mais ce sentiment n'est pas resté parce que je n'ai plus eu le temps de m'ennuyer en poursuivant cette lecture.
 
Après avoir fait connaissance avec divers clans surnaturels au fil des trois premiers tomes (loups-garous, démons, potionneuses), ce quatrième opus est particulièrement axé sur le clans des Muteurs. Leur chef Ali a toujours été un personnage qui m'a beaucoup intrigué et j'ai vraiment apprécié en savoir plus sur sa personnalité ainsi que sur son passé. Ali se révèle loyal, honnête et très protecteur autant dans ses gestes que dans ses paroles. On retrouve brièvement Clarence, l'associé de Rebecca qui est un puma-garou que j'avais appris à apprécier dans les premiers tomes mais qui ne m'a cette fois, pas fait forte impression. Puisque j'en suis aux personnages, allons-y gaiement! Le couple Raphael/Rebecca connait des moments de tension ce que j'ai trouvé paradoxalement intéressant et agaçant. Quant aux autres personnages secondaires (Bruce, Beth, Gordon, Baetan pour ne citer qu'eux) ils sont toujours présents à des niveaux divers et variés pour mon plus grand plaisir. Chacun des précédents tomes nous en dévoilaient davantage sur le personnage de Rebecca et ses diverses singularités aussi, j'ai été assez étonnée du peu de contenu à me mettre sous la dent à ce niveau-là. Pour contrebalancer cela, l'auteur a pris le parti de nous en dire un peu plus sur le personnage de Leonara qui développe de nouvelles capacités que je n'avais absolument pas vu venir.
 
Comme dans tout bon tome de Rebecca Kean qui se respecte, nous avons également droit à une enquête surnaturelle que l'Assayim de l'Etat de Burlington se doit de résoudre de toute urgence pour protéger la vie des habitants de cette petite communauté. En l'occurrence, des mutants du clans d'Ali sont retrouvés tués tandis que leur magie a été aspirée de manière à ne laisser d'eux qu'une simple enveloppe humaine dépourvue de vie. Le rythme est donc très soutenu au fur et à mesure que les cadavres s'amoncellent et que Rebecca remue ciel et terre pour dénicher le psychopathe responsable de cette situation qui semble inextricable jusque dans les dernière pages.
 
En résumé, le bilan de ma lecture est mitigé. J'étais bien sûr ravie de retrouver l'univers de cette série bit-lit que j'affectionne ainsi que les personnages que je trouve plus attachants les uns que les autres mais d'un autre côté, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et les coups de pouce à répétition que peut recevoir Rebecca ont un peu joué avec ma patience. Malgré un final qui m'a laissé bouche bée et qui promet je l'espère un sacré feu d'artifice dans le prochain tome, je mettrai un 3/5 à celui-ci qui est une bonne lecture mais un cran en-dessous des trois premiers.

10 mai 2015

C'est lundi, que lisez-vous?


Le "C'est lundi, que lisez-vous?" est le premier rendez-vous de la semaine qui consiste à dresser un petit bilan lecture de la semaine passée mais aussi de sa lecture en cours et de ce qu'on aimerait lire ensuite. Bon lundi! =)


  

♣ J'ai terminé la trilogie Enclave (petite larme qui coule). Ce dernier tome clôture magistralement la trilogie, c'est même un coup de cœur pour moi! Chronique



♣ J'ai avancé un petit peu dans ma lecture VO Lola and the boy next door j'ai même dépassé la moitié et c'est chouette.

♣ Je lis Rebecca Kean: Ancestral et j'aime beaucoup! J'espère le terminer dans la semaine. Je suis en vacances mais bizarrement je lis toujours moins quand je suis en congés!

♣ J'ai également commencé Les 100 que je m'étais acheté au SDL en mars après avoir vu que France 4 diffusait la série. Du coup j'ai enregistré les épisodes et j'attends de terminer ce livre avant de me lancer dans la série. Pour le moment j'aime beaucoup et le thème a le mérite d'être original.



♣ Après en avoir énormément entendu parler, à mon tour de me faire un avis sur The Book of Ivy et je remercie d'ailleurs chaleureusement ma sœur de cheveux de me l'avoir fait sortir de ma PAL.

Et vous, que lisez-vous? 


Prévisionnel de la semaine:
- mardi: export video Youtube (mais rien à voir avec les livres!)
- dans la semaine je ne sais quand: chronique du tome 4 de Rebecca Kean
- samedi: le dessin animé de la semaine
- lundi: c'est lundi!

8 mai 2015

Le dessin animé de la semaine

 
 
Toujours dans ma conquête de conquérir le monde regarder tous les dessins animés par ordre chronologique, j'ai revu cette semaine Le Retour de Jafar, un Disney sorti en 1994 directement en video et pas au Cinéma. Il s'agit de la suite directe du dessin animé Aladin dont la trilogie se terminera en 1996 avec Aladin et le roi des voleurs.
 
Comme je vous le disais, on reprend l'histoire là où elle s'est arrêtée à la fin d'Aladin: le Génie va faire son grand come-back après avoir profité de sa liberté en faisant un tour du monde, Aladin vit désormais au Palais avec la charmante compagnie de Jasmine et Jafar transformé en Génie est toujours enfermé dans sa lampe.
 
Je ne vais pas entretenir le suspens plus longtemps, je n'ai pas apprécié ce dessin animé. J'ai toujours eu un peu de mal avec le principe (purement commercial) de faire des suites mais celle-là en particulier m'a laissé complètement de marbre. En effet j'ai trouvé que l'intrigue n'apportait pas grand chose de neuf (Jafar qui profite de la cupidité d'un voleur pour tenter de se libérer de l'emprise de la lampe) et les chansons m'ont cette fois-ci un peu tapées sur le système.
 
En soit, les personnages d'Aladin, Jasmine et du Génie ne m'ont pas dérangé (d'ailleurs je crois que si le Génie avait été absent de ce second opus, je me serai juste tirée une balle) mais c'est vraiment la présence de l'insupportable perroquet Iago qui m'a achevé. Je vous disais dans ma chronique d'Aladin à quel point j'avais eu du mal à m'accommoder de ce volatile méprisant et bien dans ce nouveau dessin animé c'est pire parce qu'il joue un plus grand rôle en tentant de se racheter aux yeux de nos héros.
 
En résumé je mettrai la note de 1.5/5 à cette suite qui ne restera pas dans les annales et qui fait vraiment pâle figure en comparaison du premier opus.

Enclave Tome 3 La Horde

Résumé: Salvation est assiégée par les Monstres. La situation semble sans espoir. Les Monstres se sont organisés. Ils organisent des patrouilles, tendent des embuscades, attaquent les campements des hommes qui ont oublié comment se battre. Trèfle, parvenue à leur échapper avec Del, Bandit et Tegan, est leur seul espoir. Elle n’a qu’une certitude : elle est née pour se battre. Et si elle doit mourir, ce sera au côté de Del, et les armes à la main.


-Je m'appelle Trèfle, nom que je tiens de cette carte. Et je suis là pour vous dire que rien n'est impossible. Je le sais mieux que quiconque. Nous avons besoin d'une grande armée. D'une armée prête à se battre au nom de l'humanité tout entière! Votre colonel m'a donné la permission de vous recruter. Rien n'est impossible soldats! Joignez-vous à moi, et, ensemble, combattons l'ennemi. Que les plus courageux d'entre vous fassent un pas en avant. Il est temps de mettre fin à cette guerre.



J'ai beaucoup apprécié les deux premiers tomes de cette dystopie et il me tardait d'en connaitre le dénouement. Je me suis donc plongée impatiemment dans: La Horde, très peu de temps après avoir lu le second tome. Les couvertures de cette trilogie ne paient vraiment pas de mine mais comme quoi, il ne faut pas trop s'y fier parce que ce dernier tome s'est révélé être un véritable coup de cœur, surpassant les deux autres. Voilà c'est dit, je n'entretiens pas le suspens, c'est un coup de cœur!

Après l'évènement qui marque la fin du second tome, Trèfle et ses amis sont bien décidés à aller chercher du secours mais également à se battre. Ils vont ainsi entamer un long périple qui m'a permis de voyager avec eux lorsqu'ils prospectent dans les villes alentours comme dans les villes plus éloignées à la recherche de volontaires pour former une armée. J'ai apprécié les suivre dans leur périple, découvrir de nouvelles villes avec des coutumes et des fonctionnements à chaque fois différents et discerner les multiples manières de survie face aux monstres. C'est vraiment lors de leur voyage que l'on se rend compte de l'étendue du problème et du sentiment d'impuissance qui anime la plupart des hommes.

Autant j'avais trouvé le second tome un peu longuet à démarrer, autant dans celui-ci pas du tout! On a de nombreux cadres propices à l'action tout au long de l'histoire ce qui permet de ne pas se lasser, des rebondissements à la pelle, de nombreuses batailles et beaucoup... beaucoup d'émotions! On a également un aspect stratégique et militaire très marqué tandis que Trèfle s'impose comme leadeur grâce à sa ruse et à sa détermination. C'est le cœur gonflé d'orgueil, un peu comme une mère qui contemple son enfant que j'ai suivi l'évolution de Trèfle tout au long de la trilogie. Elle se révèle dans ce dernier tome, magistrale. Le thème de la famille et des liens qui unissent ses membres est très développé avec le sentiment qu'on a pas besoin d'être du même sang pour former une famille pourvu qu'il y ait de l'amour. Les personnages secondaires se sont révélés très attachants, Del ne m'a pas énervé une seule fois! On retrouve des personnages du tome précédent mais on fait également la connaissance de nouveaux personnages qui m'ont favorablement marqué. Un régal!

Je me suis énormément interrogée sur la manière dont le livre allait se terminer, j'étais tellement impatiente! Pour une fois j'ai réussi à bien me tenir et à ne pas me spoiler en lisant la dernière phrase du livre parce que c'est un mauvais tic que j'ai pris il y a longtemps! Les pages défilaient, défilaient et la Horde était encore tellement nombreuse, composée de milliers de monstres et pourtant, je refusais de penser que l'histoire allait mal se terminer. J'avais également peur que l'auteur tombe dans la facilité pour la fin mais .. pas du tout! Je ne vais bien entendu pas vous dévoiler comment se termine l'histoire mais j'ai trouvé le tout rondement mené. Ca peut paraitre un peu évident après coup mais c'est vraiment une situation que je n'avais pas du tout envisagée et tant mieux! J'ai d'ailleurs trouvé la fin absolument parfaite et bien développée.

En résumé ce dernier tome m'a énormément marqué parce qu'il a été riche en rebondissements et en émotions diverses et variées et c'est le cœur gros mais le sourire aux lèvres que j'ai refermé les pages de ce livre en laissant dans un coin de mon esprit Trèfle et ses amis prendre leur vie en main.


Les chroniques des tomes précédents:


7 mai 2015

Les Sorties du mois de Mai




Aaaaaaaaaaaaaah (soupir de contentement). Le mois de Mai. Un de mes mois favoris dans l'année. Généralement, c'est le mois qui compte le plus de jour férié, doublé de RTT imposés et de congés, plus un temps en général ensoleillé et doux (Madame Météo, sort de ce corps!) j'adore le mois de Mai d'autant que ces 3 livres ci-dessous me tentent bigrement.


On commence par du lourd avec la sortie de L'Héritière, qui est le 4ème tome de la série La Sélection et qui marque le début d'une seconde trilogie. J'ai pour le moment lu le tout premier tome et j'ai beaucoup apprécié ma lecture du coup je me fais un tome par mois jusqu'à épuisement du stock et ce livre-ci y passera tôt ou tard! Sortie le 7 mai

Le troisième tome du Pays des contes sort quand à lui le 15 mai. C'est une série qui m'intéresse énormément, j'ai pour le moment le premier tome dans ma PAL, j'espère ne pas tarder à le lire!

Dernière sortie de ma sélection, le tome 2 de la série Deep Blue qui sortira le 27 mai. Mes parents m'ont offert le premier tome pour Noel et j'ai honte de dire que je ne l'ai pas encore lu mais j'espère y remédier rapidement!