20 avr. 2017

{Chronique} Chamans - Pilleurs d'âmes

Qui aurait pensé qu’un simple article posté sur le célèbre site Wikipédia aurait une incidence pareille sur le monde entier ? Un article qui ne sera resté visible sur le Net qu’une poignée de secondes avant d’être intercepté et effacé par une obscure organisation américaine, la Power Brain Development. Pourtant, 7 personnes auront le temps d’assimiler ce mystérieux message, sans se douter une seule seconde que cette lecture anodine les entraînera dans une course mortelle vers la plus grande menace que l’humanité n’ait jamais connue. Pourquoi eux ? Pourront-ils le découvrir avant qu’il ne soit trop tard ?









-Tu crois tout diriger?
En pleine conscience de la tension qu'elle fait monter, elle s'amuse des yeux fous de son tortionnaire. Elle continue de le provoquer par un nouveau ricanement avant de s'expliquer:
- Tu n'es pas une pièce maîtresse, mais un pion dans un jeu qui te dépasse! Les cauris montrent que l'activité de la PBD n'est que la goutte d'eau qui va libérer une source d'atrocités abominables. Tu n'es qu'un fou du roi que le Divin a lancé sur l'échiquier. Ton destin est établi par les évènements: c'est la mort.


Je me sens vraiment embêtée au moment de rédiger cette chronique parce que j'aurai tellement voulu apprécier ma lecture, j'avais des attentes assez élevées et pourtant, j'en suis ressortie complètement déçue.
 
La maison d'édition Underground publie à compte d'éditeur des récits résolument orientés vers l'imaginaire et si j'ai beaucoup apprécié le premier livre qu'ils m'ont envoyé, mon ressenti est tout autre vis-à-vis de celui-ci.
 
Pourtant, le point de départ de l'intrigue m'avait laissé songeuse et laissait présager beaucoup de suspens et une aventure haletante. En effet, un article a été anonymement publié sur Wikipédia et est resté visible seulement quelques secondes avant d'être effacé. Ce court laps de temps a tout de même suffit pour changer irrémédiablement le destin de 7 personnes. Le contenu de cet article? Les dangers du monde onirique.
 
Je me suis énormément ennuyée tout au long de ma lecture, je pense que je ne m'attendais tout simplement pas à ce type de récit que j'ai trouvé vraiment rébarbatif et complexe. Rien que l'article Wikipédia qui nous est restitué au début du livre et qui dure plusieurs pages m'a perdu en route. L'auteur est pourtant plein de bonne volonté à vouloir nous expliquer de long en large l'univers incroyable qu'il a créé mais à vouloir trop en dire, j'ai eu plutôt l'impression de lire une immense explication plutôt qu'une véritable histoire.
 
J'ai quand même réussi à retenir l'essentiel, à savoir que quelques rares personnes (des chamans) ont la capacité de vivre une vie parallèle à leur vie matérielle lorsqu'ils dorment. Ils pénètrent alors dans le monde des rêves, lui-même composé de plusieurs autres mondes, chacun se différenciant des autres par des ambiances et des "habitants" divers et variés. J'ai essayé de m'intéresser autant que possible à la mythologie créée par l'auteur, je pense notamment aux Intercédaires qui sont des créatures faisant office de passeurs puisqu'ils permettent aux chamans de passer d'un monde à un autre mais rapidement je me suis retrouvée embourbée par la complexité et le nombre effarant d'informations à retenir et mon cerveau a finalement décroché.
 
Le livre se compose d'une succession de courts chapitres mettant à chaque fois en scène le point de vue d'un personnage différent et justement des personnages ... il y en a bien trop! De mémoire on en suit 7 ou 8 et à chaque fois, j'avais à peine le temps de me remémorer la personnalité et l'histoire du personnage qu'on suit que pouf le chapitre était terminé et on se mettait à suivre quelqu'un d'autre. Pourtant, les personnages sont tous très différents concernant leur personnalité, culture et aspirations si ce n'est que ce sont des grands chamans pour la plupart d'entre eux.
Les deux personnages qui m'ont le plus marqué sont sans aucune surprise ceux que l'auteur met le plus en avant soit Inyan et Léo, un petit garçon muet qui a passé son enfance enfermé par sa mère dans une unique pièce mais qui développe non seulement la capacité de parler dans le monde des rêves mais également d'autres facultés étonnantes.
 
En résumé, j'ai trouvé ma lecture filandreuse et interminable. Là où je mets habituellement 4 jours pour terminer un roman, 3 semaines m'ont été nécessaire pour lire Chamans. Je n'ai jamais abandonné aucun livre (l'idée même me stresse beaucoup) mais j'ai tout de même eu la sensation de perdre mon temps avec cette lecture et je me suis sentie soulagée d'en arriver à bout. Certaines idées étaient bonnes (le monde des rêves, la réincarnation) et j'imagine que ce livre pourra plaire à d'autres mais ça n'a pas été mon cas et j'ai été étonnée de voir que la fin appelait une suite, suite pour laquelle je ne répondrai pas présente.
★☆☆☆☆

3 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous remercie pour cette chronique.
    Pouvez-vous rectifier la coquille qui s'est glissée dans l'extrait que vous proposez, en remplaçant "Divan" par "Divin"?

    RépondreSupprimer