21 avr. 2017

{Chronique} Confess

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu'elle franchit la porte d'une galerie d'art à Dallas pour un entretien, elle s'attend à tout sauf à l'irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu'elle risque bien plus gros qu'elle ne pensait. Elle n'a qu'une solution : s'éloigner d'Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c'est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité...







Si on me posait la question je dirai que c'est une introvertie. Quelqu'un qui n'a pas l'habitude de vivre au milieu d'autres gens, à plus forte raison des inconnus. Ce en quoi elle me ressemble beaucoup. C'est une solitaire, une contemplative, une artiste.
Apparemment, elle redoute que je ne perturbe son mode de vie si elle me laisse trop l'approcher.
Qu'elle ne s'inquiète pas. C'est un sentiment partagé.

Confess est mon 8ème livre de Colleen Hoover puisque j'ai déjà lu Indécent, Hopeless, Maybe Someday, la trilogie Never Never et Ugly Love. Si les trois premiers ont été des coups de coeur, Never Never a "simplement" été une bonne lecture tandis que j'ai été déçue par Ugly Love (histoire plate et révélation prévisible). Ainsi, j'attendais au tournant Confess qui a été choisi pour intégrer ma PAL printanière par les abonnés de ma chaine Youtube dans une vidéo. Sur les 5 livres composant cette pile à lire j'ai voulu commencer par celui-ci parce que j'angoissais beaucoup à l'idée d'être une nouvelle fois déçue par cette auteure qui est pourtant capable de faire des miracles. Je ne pouvais décemment pas attendre plus longtemps.
 
Lorsque Auburn accepte de travailler pour Owen dans sa galerie d'art en encaissant les commandes de ce peintre talentueux, elle ignore totalement que cette rencontre fortuite avec l'artiste va radicalement changer sa vie. L'alchimie entre ces deux-là est immédiate mais malheureusement quand chacun a des choses à cacher à l'autre, une relation potentielle est difficilement épanouissante.
 
Il m'a seulement fallu une dizaine de pages avant de ressentir ce qui ressemble fort à un profond soulagement. Confess est extrêmement différent de Ugly Love et j'ai retrouvé sans problème ce petit quelque chose en plus que possède l'auteure et qui me fait systématiquement vibrer. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié ce nouvel univers résolument artistique dans lequel on est projeté. Plus jeune, j'adorais dessiner et même si je ne prends plus le temps de le faire, je reste très sensible à l'art en général et plus particulièrement à ceux qui possèdent un bon coup de crayon (ou de pinceau en l'occurence).
 
Le talentueux Owen réalise des tableaux à l'aide des nombreuses confessions que monsieur et madame tout le monde dépose de manière anonyme dans sa boite aux lettres, à sa demande. Il réalise ainsi une vingtaine de toiles par mois qu'il met en vente dans sa galerie à l'occasion d'une exposition ayant lieu à chaque début de mois. Les confessions qu'il reçoit tous les jours sont inspirées d'un fait réel puisque l'auteure a elle-même utilisé de véritables confessions qu'elle a retranscrit dans son histoire. Ces confessions peuvent être parfois positive mais sont le plus souvent négatives, percutantes, voire choquantes et en tout cas, toujours marquantes. Cet apect du récit m'a profondément marqué et le fait de réaliser une peinture associée à chacune de ces confessions est profondément brillant.
 
Owen est un personnage que j'ai trouvé vraiment mystérieux. Le simple fait qu'il connaisse Auburn sans nous préciser à nous lecteur depuis combien de temps et à quelle occasion alors même que la jeune femme ne le connait pas m'a assez perturbé! Sous ses dehors de prince charmant un peu bohème, il a pas mal de choses à cacher dont certaines semblent assez sombres au début de l'histoire.
Niveau mystères, Auburn n'est pas en reste. Profondément marquée par un drame qu'elle a vécu lorsqu'elle était adolescente, elle passe sa vie dans une espèce de brouillard opaque et de morosité aigue. Elle a peu d'amis, vit loin de sa famille et exerce un job qui ne lui plait pas. J'ai aimé en découvrir toujours plus sur cette jeune femme qui va se révéler au fil du temps mature, pleine de ressources, déterminée et brillante.
 
Cette histoire a réussi à me surprendre et vous savez combien j'aime être surprise au détour de mes lectures. J'ai été étonnée, émue, charmée, bouleversée comme bien souvent dans les romans de Colleen Hoover mais je n'ai pas ressenti de coup de coeur et ce, pour deux raisons. La première c'est que je suis peut être restée un peu sur la défensive pendant ma lecture sans trop en avoir conscience, de peur d'être déçue et la deuxième c'est qu'il y a eu un peu trop de dramas dans la seconde partie de l'histoire à mon goût.
 
Toutefois, Confess est un roman qui me semble un peu plus mature que ses prédécesseurs et j'adore la façon dont Colleen Hoover parvient à se renouveller dans chacun de ses romans, alternant avec brio les styles et les genres pour faire en sorte que chacune de ses histoires ne ressemblent à aucune autre.
 
★★★★☆ 
 
Il y a les gens qu'on rencontre, dont on fait connaissance, et il y a ceux qu'on rencontre et qu'on connaissait déjà.
 
 

1 commentaire:

  1. Ce roman me tente beaucoup ! Malgré ma propre déception pour Maybe Someday. Faut dire que pour ma part, c'est Ugly Love que j'ai adoré haha (il faut de tout hein xD). J'espère qu'il me plaira aussi et nous mettra d'accord :P

    RépondreSupprimer