14 mars 2018

{Chronique} Les Hauts Conteurs Tome 0 Origines

1178. Mathilde a seize ans et son apprentissage de Haut-Conteuse s'achève. Elle est alors confrontée à un premier drame : deux Haut-Conteurs ont été assassinés par l'un des leurs.
La jeune femme et son professeur, Corwyn le Flamboyant, sont bien résolus à arrêter l'assassin. Mais le témoignage d'un pèlerin les envoie bientôt jusqu'à Bagdad où dormiraient les secrets du Livre des Peurs, un ouvrage mystique, et de l'Ordre Pourpre, la caste des Haut-Conteurs.
Entre oasis hantée et ziggourat spectrale, cette quête se révèle plus dangereuse que prévu. Mathilde saura-t-elle entendre l'incroyable vérité ?
Son destin de Haut-Conteuse est en marche..






J'ai reçu en fin d'année dernière, dans le cadre du club des lecteurs Scrineo, le préquel de la série des Hauts Conteurs : Origines. C'est une série que je connais de nom et de réputation mais que je n'ai jamais eu l'occasion de me procurer ni de lire. En revanche, j'ai accepté de recevoir ce tome "0" parce qu'il n'y a pas besoin d'avoir lu les autres pour comprendre l'intrigue et j'avais très envie de découvrir cet univers de fantasy. J'ai pourtant longtemps traîné avant de réussir à le sortir de ma PAL et le mérite vient uniquement à mon chéri, que j'ai positionné devant ma pile de services presse en lui disant "choisis ma prochaine lecture s'il te plait".
Mathilde achève sa formation de Haut-Conteuse. Après avoir suivi de part le monde son formateur et maître, elle a enfin le droit de revêtir la cape pourpre et de raconter ses propres histoires aux bonnes gens dont elle croise la route. Hélas tout n'est pas tout beau et rose dans le monde des Haut-Conteurs. Deux d'entre eux viennent de se faire assassiner par un troisième qui est à la recherche des pages disséminées dans tout le pays d'un livre mystique : le livre des Peurs. Corwyn et Mathilde partent à Bagdad sur les traces du livre et du traitre assassin.
Cette histoire ne m'aura malheureusement pas laissé une très bonne impression. Je ne sais pas du tout ce que vaut le reste de la série mais ce préquel ne m'aura pas donné envie de lui laisser sa chance et de lire les autres tomes. Pourtant, c'était plutôt bien parti. L'écriture de Origines est fluide et assez plaisante, l'histoire n'est pas dénuée d'intérêt et en bonne amoureuse des mots et des histoires, la profession de Haut-Conteur a évidemment su éveiller ma curiosité. On découvre ainsi une caste d'érudits qui arpentent le monde en régalant les gens de leurs histoires en échange du gîte et du couvert. 
D'après ce que j'ai compris, les personnages que j'ai pu découvrir dans ce livre sont ceux que l'on suit bien plus âgés, dans le reste de la série. Je ne les ai pas trouvé déplaisants mais ils ne m'ont pas fait forte impression pour autant. Ils m'ont même laissé plutôt laissé froide. Il faut dire que leur personnalité n'est pas spécialement développée ce qui m'a empêché de me sentir proche d'eux. 
L'intrigue ne m'a pas passionnée et même si le livre est plutôt court, j'ai trouvé ma lecture longue et laborieuse. Je me suis particulièrement ennuyée lors du passage dans lequel Mathilde se retrouve prisonnière d'une oasis hantée. Toute cette partie est assez prévisible et le peu d'action qui en a découlé ne m'a pas fait frémir le moins du monde.
Vous l'aurez compris, je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture. Je suis néanmoins contente d'avoir eu l'opportunité de découvrir ce livre et de me familiariser avec cette série qui m'intriguait depuis longtemps. 

★★☆☆☆



Aucun commentaire:

Publier un commentaire