14 sept. 2016

{Chronique} Aristote & Dante découvrent les secrets de l'univers

Ari, quinze ans, est un adolescent en colère, silencieux, dont le frère est en prison. Dante, lui, est un garçon expansif, drôle, sûr de lui. Ils n'ont a priori rien en commun. Pourtant ils nouent une profonde amitié, une de ces relations qui changent la vie à jamais... C'est donc l'un avec l'autre, et l'un pour l'autre, que les deux garçons vont partir en quête de leur identité et découvrir les secrets de l'univers.

Mon père et moi étions comme les personnages du tableau d'Edward Hopper. Enfin, presque. J'ai remarqué que ces matins-là, il semblait plus détendu que le reste de la semaine, à la maison. Même s'il parlait peu, il semblait moins distant. C'était agréable. Parfois, il sifflait, comme s'il était heureux d'être avec moi. Peut-être n'avait-il pas besoin de mots pour évoluer dans ce monde. Moi si. Même si je prétendais le contraire.
 
 
 
 
 

Qui n'a jamais entendu parler de Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers? Dernier livre de ma pile à lire estivale, j'avais quelques appréhensions avant de commencer cette lecture mais quand même moins que si je l'avais lu au plus fort de la médiatisation qui a suivi sa sortie. Si je regrette une chose, c'est de m'être fait spoiler le thème fort de cette histoire au détour de plusieurs chroniques. Rassurez-vous, ici, je ne vous dirai rien de plus que mon ressenti.
Aristote est un adolescent d'origine mexicaine de 15 ans qui vit en Amérique dans les années 80. En allant à la piscine, il va faire la connaissance de Dante qui va lui proposer de lui apprendre à nager. Dante et Ari ont le même âge et possèdent tous les deux le prénom d'un philosophe, ça leur fait donc deux points communs et c'est ce qui va marquer le début d'une profonde et solide amitié.
Avant tout, laissez-moi vous dire que je n'avais encore jamais lu de livre comme celui-là. Le style de BAS est inimitable, tout à fait unique dans son genre. L'auteur nous propose un récit très poétique que j'ai lu rapidement car les phrases sont courtes et les pages s'enchainent à toute allure. Sa manière d'écrire est très simple et il utilise des mots qui sonnent toujours juste, formant un tout absolument inédit.
 
J'ai adoré suivre les personnages de Ari et de Dante qui possèdent tous les deux des tempéraments très différents. Les deux garçons forment un duo formidablement bien assorti et complémentaire. Aristote qui est le personnage principal du récit est un adolescent mélancolique qui peine à mettre des mots sur ce qu'il ressent. Il faut dire qu'à l'image de son père, il est extrêmement pudique et introverti. Je me suis vraiment sentie proche de lui, il a su me toucher à plusieurs reprises. Dante est son exacte contraire. C'est un jeune homme souriant, solaire, sensible et expansif. Pour autant, sous ses dehors avenants, il se pose beaucoup de questions sur ce qui l'entoure et lui aussi possède un côté rêveur. J'ai adoré les voir interagir entre eux mais également avec leur entourage et principalement avec leurs parents. On a là aussi deux foyers très différents l'un de l'autre mais également très soudés et l'amitié entre les deux garçons va permettre à leurs parents de se rapprocher.
 
J'ai aimé que ce roman s'étale sur plusieurs années, nous permettant de voir les garçons grandir et mûrir mais ce qui m'a par contre dérangé, c'est que l'auteur reste trop en surface des choses. J'ai eu la sensation qu'à vouloir nous raconter plein d'anecdotes différentes, il en oubliait un peu de les développer. Ainsi, certains évènements sont véritablement survolés, ce qui m'a un peu frustré.
 
En résumé, j'ai trouvé ce roman initiatique vraiment touchant. C'est une histoire qui est toute simple et belle, portée par deux personnages très différents l'un de l'autre mais également marquants. Il m'a manqué un je ne sais quoi et certainement un peu plus de développement de la part de l'auteur pour que je puisse lui mettre plus de 4/5 mais ça reste quand même une très jolie note pour ce livre que j'ai découvert avec grand plaisir.
 
J'ai lu ce livre en lecture commune avec Edwige.
 
 
-Je m'appelle Dante.
Ca m'a fait encore plus rire.
-Désolé.
-Pas de soucis. J'ai l'habitude qu'on se moque de mon nom.
-Oh non. C'est juste que je m'appelle Aristote.
Ses yeux se sont illuminés. Nous avons tous deux été pris d'un fou rire.
 
 

12 commentaires:

  1. Je l'ai dans mal pal depuis quelques temps déjà mais je ne me suis pas encore lancée de peur d'être déçue. J'ai lu tellement d'avis positif sur Aristote et Dante ... En tout cas, ta critique m'a rappelée qu'il était temps que je le lise et que je vois ce qu'il y a de beau dans cette histoire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien le problème de tous ces livres dont on entend des louanges à n'en plus finir, on place la barre particulièrement haut! J'ai essayé d'oublier ça, de n'en attendre rien de particulier et ... j'ai apprécié :) J'espère que ce sera également ton cas!

      Supprimer
  2. Coucou Elyza. J'ai moi aussi ce roman dans ma pal, tu n'étais donc pas la seule à ne pas l'avoir lu. Comme toi j'attendais que l'engouement autour de ce livre passe un peu car du coup j'avais peur d'être déçue. J'espère aimer aussi. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou! Je comprends et j'espère que tu passeras un bon moment de lecture alors :))

      Supprimer
  3. Je l'ai lu la semaine dernière et j'ai beaucoup aimé aussi :) Il se lit tellement vite ! :O Mais je suis d'accord avec toi, j'étais un peu déçue de savoir le thème du livre bien à l'avance à cause des chroniques de autres. Il y avait moins de suspense dirons-nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui il se lit vite!! Toutes ses pages à moitié blanches d'ailleurs! Quel gâchis xD Ah ben oui, on se comprend alors pour le spoil :((

      Supprimer
  4. Malheureusement, je fais partie des rares à avoir été déçu :(
    La plupart parlent du style de l'auteur mais, personnellement, je l'ai trouvée assez banale et il ne m'a pas plus touché que cela. En plus, j'ai préféré Dante à Aristote donc cela n'a pas aidé à ce que j'aime plus que ça ma lecture. Seule la fin m'a fait avoir un sourire aux lèvres ! En bref, c'est une de mes plus grosses déceptions de 2015 ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ma belle, j'ai été lire ta chronique d'ailleurs pour mieux comprendre ton ressenti ;) Que je peux comprendre d'ailleurs, ça se justifie! Ce n'est pas bien grave en tout cas, car il y a plein d'autres livres à lire et à aimer :)

      Supprimer
  5. Je l'avais beaucoup aimé également. C'est une lecture un peu douce-amer et empreinte de beaucoup de justesse j'ai trouvé. Une très belle histoire d'amitié également, qui fait jeter un regard un peu nostalgique sur ses quinze ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots sont vraiment meilleurs que les miens car c'est tout à fait ça! Je suis vraiment ravie de la découverte =)

      Supprimer
  6. Un très beau livre, vraiment très touchant !

    RépondreSupprimer
  7. J'ai vraiment envie de me faire ENFIN une opinion sur ce roman qui ne cesse de revenir régulièrement sur le devant de la scène de mes prévisions livresques !
    Ton avis m'encourage vers une lecture prochaine, merci :)

    RépondreSupprimer