29 oct. 2018

{Chronique} Hex

Quiconque né en ce lieu est condamné à y rester jusqu'à la mort. Quiconque y vient n'en repart jamais. Bienvenue à Black Spring, charmante petite ville de la Hudson Valley. Du moins en apparence : Black Spring est hantée par une sorcière, dont les yeux et la bouche sont cousus. Aveugle et réduite au silence, elle rôde dans les rues et entre chez les gens comme bon lui semble, restant parfois au chevet des enfants des nuits entières. Les habitants s'y sont tellement habitués qu'il leur arrive d'oublier sa présence. Ou la menace qu'elle représente. En effet, si la vérité échappe de ses murs, la ville tout entière disparaîtra. Pour empêcher la malédiction de se propager, les anciens de Black Spring ont utilisé des techniques de pointe pour isoler les lieux. Frustrés par ce confinement permanent, les adolescents locaux décident de braver les règles strictes qu'on leur impose. Ils vont alors plonger leur ville dans un épouvantable cauchemar...








Je suis tombée sous le charme à la fois de la couverture et à la fois du résumé horrifique de Hex lors de sa sortie et même si ce n'est pas dans mes habitudes, je me suis alors procuré le grand format chez Bragelonne au lieu d'attendre sagement la sortie poche chez Milady de ce livre. Vous avez choisi d'intégrer cette lecture à ma pile à lire automnale qui a pour thème cette année encore "les lectures inquiétantes" et autant vous dire que bingo, on était parfaitement dans le thème ! 
Black Spring est une ville hantée par une sorcière aux yeux et à la bouche cousus. Elle apparaît au gré de ses envies dans la rue aussi bien que dans les commerces ou chez les habitants. Ceux-ci, par leur simple présence en ville sont maudits. Ils ne peuvent jamais quitter bien longtemps Black Spring avant d'être pris de pulsions suicidaires. La ville est soumise à des règles strictes. Il est notamment interdit d'interagir avec la sorcière ou d'évoquer sa présence à quelqu'un extérieur à la ville. Si les adultes se conforment sans broncher aux règles en vigueur, les adolescents ont en revanche plus de mal. 
Je m'attendais à lire un livre effrayant et je dois dire que je n'ai à aucun moment été angoissée par ce récit. La sorcière fait finalement parti intégrante du décor depuis 350 ans et les habitants vivent très bien avec, allant jusqu'à la cacher aux yeux des touristes grâce à des stratagèmes parfois désopilant. Mais même si personnellement je n'ai pas ressenti de peur, on ne peut enlever à Hex de véhiculer une ambiance sinistre, lugubre, en un mot : inquiétante. Cette impression est renforcée par l'apparence échevelée et meurtrie de la sorcière, par la présence constante des caméras de surveillance  en ville et par l'instabilité de certains habitants de Black Spring. Je me suis d'ailleurs interrogé à plusieurs reprises qui, de la sorcière ou des habitants était le plus à craindre. 
En soit, l'histoire est originale et vraiment bien trouvée et l'écriture de l'auteur est particulièrement immersive mais j'ai souvent trouvé le temps long et je me suis donc pas mal ennuyée dans cette lecture. Il y a à mon sens beaucoup de longueurs et peu de véritables actions qui font avancer l'histoire.  A mon sens, on est davantage dans un roman d'ambiance qui met l'accent sur une atmosphère inquiétante qu'autre chose. 
Les personnages ne m'ont pas du tout convaincu. La plupart d'entre eux ont été perverti par la peur et adoptent un comportement frénétique et irréfléchi qui m'a fait me sentir mal à l'aise. Je m'étais pourtant attachée à quelques personnages au début du récit mais plus j'ai avancé dans l'histoire et plus je me suis rendue compte qu'il n'y en avait vraiment pas un pour rattraper l'autre. 
En résumé, Hex nous raconte l'histoire d'une petite ville qui sombre peu à peu dans l'horreur la plus totale. J'ai été sensible à la morale véhiculée par l'auteur et par l'ambiance parfois oppressante du récit même si ce n'est pas un livre qui fait peur pour autant. En revanche, je me sens obligée de mettre tout juste la moyenne à cette histoire, soit un 2.5/5 parce que le temps m'a souvent semblé long avant qu'il ne se passe quelque chose de véritablement intéressant. Par ailleurs je n'ai pas du tout apprécié la fin qui part totalement en sucette et qui ne m'a pas aidé à me réconcilier avec l'histoire.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire