25 oct. 2018

{Chronique} Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.


Cela fait des années que j'entends parler du livre Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates et j'ai été bien longue avant de me le procurer. Il faut dire qu'au départ, en dépit des excellents avis que j'ai pu voir un peu partout, il ne me tentait pas du tout. Je n'ai jamais été très férue du genre épistolaire et ce livre s'articule justement en une succession ininterrompue de lettres. Ce qui m'a finalement fait changer d'avis c'est à la fois mon éternelle curiosité, la magnifique réédition de ce livre aux éditions 10/18 et l'envie de sortir de ma zone de confort (la littérature jeunesse et YA). J'ai donc placé ce livre dans ma pile à lire de congés maternité et il m'a d'ailleurs accompagné à la maternité où je l'ai lu tout de suite après avoir accouché parce que le format est vraiment idéal pour pouvoir s'arrêter facilement dans sa lecture lorsque le besoin s'en fait sentir (sieste, visites, tétées). 
L'histoire se déroule en 1946, plus précisément entre janvier et septembre. Nous faisons la connaissance de Juliet, une auteure anglaise en manque d'inspiration pour écrire son nouveau roman. La réception d'une lettre d'un habitant de l'île de Guernesey va toutefois lui donner quelques idées et de fil en aiguille elle va entamer une correspondance intensive avec plusieurs habitants de l'île qui ont fondé un cercle littéraire très spécial pendant la seconde guerre mondiale et qui porte le curieux nom de : cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates. 
Comme j'ai pu vous le dire, je ne raffole absolument pas du genre épistolaire ce qui explique sûrement la raison pour laquelle j'ai mis près de 60 pages avant de réussir à rentrer dans le récit. (Ça et la fatigue post-accouchement qui n'a certainement pas dû aider). Mais petit à petit, au fur et à mesure des échanges entre Juliet et les habitants de Guernesey, je me suis surprise à me sentir pleinement investie par cette histoire remplie de bons sentiments et qui prône l'amour des livres. La littérature est perçue comme un réel moyen d'évasion et c'est une idée que je partage complètement. 
Ce qu'il y a de très plaisant c'est que les lettres qui composent le roman reflètent à merveille la personnalité et l'état d'esprit des personnages qui les ont écrit. Certaines sont amusantes et décalées, d'autres sont bouleversantes et m'ont serré le cœur (je pense à celles qui évoquent des souvenirs difficiles sur des événements de la seconde guerre mondiale). Ajoutez à cela des personnages atypiques et inoubliables et je ne pouvais que finir conquise par cette lecture. 
En résumé, j'ai perçu chacune de ces lettres comme autant de perles qui composent un collier. L'ensemble est saisissant; à la fois riche, bouleversant et complet. J'ai certes mis du temps avant de me sentir investie par ma lecture mais une fois, bien au chaud à l'intérieur, j'ai eu du mal à la lâcher. Ce livre est unique en son genre, il décrit aussi bien des histoires d'amour que des histoires d'amitié tout en livrant des témoignages passionnant et passionnés sur la période de la seconde guerre mondiale. Je regarderai avec plaisir l'adaptation cinématographique qui a été faite de ce livre cette année.

★★★★☆



Aucun commentaire:

Publier un commentaire