11 déc. 2014

Cendrillon


Et bien cette semaine, j'étais bien contente parce que dans ma série "je regarde tous les dessins animés du Mont Dentier jusqu'à ce que mort s'ensuive" c'était au tour de Cendrillon! Et moi... j'adoooore les histoires de princesse. Depuis Blanche-Neige, le tout premier Disney, c'est la deuxième fois qu'on a une princesse avec Cendrillon, sorti en 1950 et adapté tout droit du conte de Charles Perrault comme tout le monde le sait.

Alors bien sûr, on commence à avoir l'habitude, le dessin animé débute par le gros livre de conte qui s'ouvre sur l'histoire de Cendrillon, une jeune fille qui vit avec son abominable belle-mère et ses deux pestes de filles: Javote et Anastasie depuis la mort de son père.

Alors oui, j'aime bien Cendrillon. Elle est belle, douce, gentille et travailleuse. En plus elle parle aux animaux et ça, c'est trop la classe. Elle ne baisse pas les bras facilement. Et puis, il faut dire qu'elle n'a pas la vie façile puisqu'elle est considérée comme une domestique par le reste de la famille. D'ailleurs si je déteste sa belle-mère je trouve que ses deux garces de sœurs sont impayables par leur niaiserie.
Puisque j'en suis à parler des personnages, je vais également vous parler du prince que j'ai trouvé sans consistance, il décroche à peine un mot. Je lui ai largement préféré son père, le vieux roi qui est complètement perché et se voit déjà grand-père. C'est bien pour ça qu'il organise un bal auquel vont se rendre toutes les jeunes filles à marier du royaume dont Cendrillon qui réussira à y entrer en douce avec sa complicité de sa marraine la fée "bibidi, bobidi, bouh!".

Je ne peux pas parler de Cendrillon sans évoquer les petites souris qui contribuent totalement au succès du dessin animé. La pauvre Cendrillon qui doit se sentir bien seule, s'est fait comme amis toutes les petites souris qui peuplent la maison. Parmi elles, il y a deux joyeux drilles, Gus(tave) et Jack. Ces deux-là font la paire, je les aime beaucoup, ils sont très drôles et ont une voix de gorge trop bizarre et amusante et ils disent non stop "GusGus" et "Zoukzouk". Bien sûr qui dit souris dit chat et il s'agit ici de Lucifer, un gros matou qui se prend pour un pacha, il est impayable et plus bête que méchant. La scène où les souris essaient de passer en douce devant lui pour récupérer des perles et une ceinture pour confectionner une robe pour Cendrillon était super sympathique!
 
Bien entendu le dessin animé se termine comme un conte de fées puisque c'est bien de cela qu'il s'agit avec l'essayage de la pantoufle de verre suivi d'un beau mariage.
 
Les dessins sont très jolis, j'aime beaucoup la trombine des personnages et des animaux mais bon j'ai quand même une critique à faire, c'est que les couleurs sont assez ternes dans des teintes beiges/rosées, c'est dommage. Toutefois ma note pour ce dessin animé est de 5/5! Parce que quand même, c'est Cendrillon quoi!
 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire