14 mars 2017

{Chronique} La Faucheuse Tome 1

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté.

-Tout ce rituel... C'est le genre de trucs que font les Tonistes dans leur secte, commenta-t-elle quand Faraday revint s'asseoir, les mains encore humides.
Il se pencha vers elle et lui murmura:
-Fais attention à ce qu'aucun Faucheur ne surprenne ces paroles dans ta bouche.
-Vous vous sentez purifié après avoir plongé vos mains dans une cuvette où se sont trempées des centaines d'autres mains?




J'étais très enthousiaste à l'idée de lire ce livre avant même sa sortie, il faut dire que le résumé m'intriguait bigrement! Pourtant, lorsque la collection R m'en a envoyé un exemplaire, je n'ai pas réussi à me caser immédiatement cette lecture et tout le temps que mon livre a dû patienter dans ma PAL de SP, j'ai vu passer sur la blogo des avis tous plus enthousiastes les uns que les autres. Après avoir rongé mon frein un bon moment, j'ai enfin trouvé le temps nécessaire pour lire La Faucheuse et que vous dire de plus dans cette introduction si ce n'est que cette lecture a signé mon second coup de cœur de l'année. L'attente en a donc largement valu la peine!
 
La mort est devenue de l'histoire ancienne. Désormais, se faire faucher sur la route ou sauter du 8ème étage de son immeuble vaut simplement un court passage au centre de résurrection le plus proche. Toutefois, des centaines de Faucheurs s'occupent de glaner la population tout en respectant certains critères, une série de commandements ainsi que des quotas annuels puisqu'il est important d'avoir suffisamment de place et de ressources pour tout le monde sur Terre. Maître Faraday, un Faucheur bien connu va débarquer du jour au lendemain dans la vie ordinaire de Citra et Rowan afin de faire des deux adolescents ses apprentis.
 
Quelle lecture incroyable! Je ne sais même pas par où commencer tellement TOUT m'a plu dans cette histoire. Je vais donc commencer par l'univers. Le concept des Faucheurs est hyper original, à la fois cohérent et facilement abordable! La véritable mort est d'autant plus crainte par la population qu'elle est devenue extrêmement rare. Ainsi, lorsque quelqu'un croise un Faucheur, il est courant de voir les gens adopter au choix deux attitudes: se faire tout petit, raser les murs et prendre la fuite si possible avant de risquer de se faire repérer ou bien au contraire, allez au-devant du Faucheur, adopter un comportement obséquieux, lui faire quelques offrandes dans l'espoir d'embrasser sa bague qui garanti à qui l'embrasse une année entière d'immunité.
 
Dans cette histoire, on découvre à la fois le contenu du métier de Faucheur depuis la recherche d'une victime jusqu'à son exécution en passant par l'immunité obligatoire accordée à la famille proche. On découvre également l'organisation des Faucheurs qui se regroupent plusieurs fois par an en conclaves afin de faire le point sur les quotas respectifs de chacun et de discuter des motions à adopter sous l'égide de leur dirigeant, la Serpe Suprême. J'ai trouvé cette histoire riche sur bien des aspects puisqu'au-delà de la mort, l'auteur nous propose des réflexions intéressantes sur la nature humaine en balayant aussi bien la politique que la religion, la sphère familiale et le monde du travail.
 
Ce livre se lit très rapidement grâce à la plume extrêmement fluide et bien rythmée de Neal Shusterman en dépit du fait qu'on assiste pas non plus d'un enchainement d'actions. L'auteur a choisi d'axer sa narration sur l'alternance des points de vue de Rowan et de Citra. Les deux adolescents sont très différents l'un de l'autre mais ils ont quand même un point commun initial. Ils ont été choisi comme apprentis mais n'ambitionnent aucunement de devenir un jour Faucheur. Citra a grandi, choyée dans une famille aimante tandis que Rowan, issu d'une famille nombreuse a vécu dans l'ombre de ses frères et sœurs. Les deux ados de 16 ans vont vivre leur formation de manière différente, chacun en fonction de sa personnalité mais dans un climat de compétition car pour eux, l'enjeu est de taille ... Rowan possède une personnalité complexe, il fait preuve d'empathie tout en étant implacable tandis que Citra est plus mesurée et craintive. Les Faucheurs m'ont également beaucoup plu. Ils ont beau exercer la même profession, ils sont tous très différents. J'ai été profondément marquée par Goddard, un adepte des glanages collectifs qui illustre à merveille les dérives de sa profession.
 
En résumé, La Faucheuse est un livre possédant un univers hallucinant qui m'a complètement happée. L'histoire est bourrée de rebondissements et de révélations complètement inattendus et les personnages possèdent une personnalité recherchée et nuancée. Je n'ai absolument rien de négatif à dire sur cette histoire si ce n'est que je suis extrêmement triste qu'elle soit déjà terminée et je me languis que la suite paraisse. Je suis persuadée que l'adaptation cinématographique par les Studios Universal sera époustouflante!
 
❤️❤️❤️❤️❤️

 

5 commentaires:

  1. Le résumé et la couverture me donnaient déjà très envie. Ton avis ne fait que confortait mon choix de me lancer prochainement.

    RépondreSupprimer
  2. Impossible de ne pas être tentée par ce roman avec tout ce dont on en entend parler ! Il à l'air incroyble ♥

    RépondreSupprimer
  3. Tout le monde dit tellement de bien se ce livre ! Ton avis me donne davantage envie de le lire :)

    RépondreSupprimer
  4. Je suis de plus en plus attiré par cette histoire, je l'avoue :)
    Ta photo est superbe *-*

    RépondreSupprimer
  5. Oh, intéressant ! Je l'ai vu passer à plein d'endroits sans m'y intéresser plus que cela. Ta chronique est la première que je lis dessus en fait et tu me donnes bien envie de me pencher sur ce roman. Il a l'air particulièrement original en fait. Pour le moment les seuls histoires de Faucheuse que j'ai lu sont les Charley Davidson et j'ai l'impression qu'on en est à des kilomètres là. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer