7 juin 2017

{Chronique} La Promesse

Quand Kira croise Grayson à la banque, elle pense avoir trouvé la solution à son problème : il est visiblement à la recherche d'argent et elle est prête à partager celui dont elle héritera si elle se marie. Il ne lui reste plus qu'à faire sa proposition, un peu inhabituelle. Grayson a promis qu'il restaurerait le vignoble familial situé en Californie. Pour cela, il a besoin de fonds. Il va accepter avec réticence la proposition de Kira.
Apparemment, ils partagent bien peu de choses. Ils ont également des préjugés l'un sur l'autre.
Mais, au cours d'un été, au milieu des vignes, ils vont apprendre à se découvrir, à s'apprivoiser, à découvrir que leur rencontre va peut-être leur permettre de trouver bien plus qu'un avantage financier.






Grayson : Est-ce que je dois demander à Charlotte de te garder une assiette au chaud ?
Quelques minutes plus tard, mon téléphone bipa.
Kira : C’est gentil, mais non, merci.
Je me renfrognai. Est-ce qu’elle était bête ou bien elle le faisait exprès ?
Grayson : Très bien alors je vais demander à Charlotte de te préparer le couvert pour le petit-déjeuner.
Kira : Non plus, ce ne sera pas nécessaire. Je te remercie.
Je grognai sur le téléphone, frappant les petites lettres du clavier.
Grayson : Merde, Kira, tu reviens ou pas ?
Au bout de quelques minutes, je sentis une étrange panique m’envahir.
Kira : Oui, je serai de retour demain après-midi. Je te manque ?
Je poussai un soupir de soulagement.
Grayson : Non. Bonne nuit.
Petite sorcière.


J'ai découvert la plume de Mia Sheridan non pas avec Archer's Voice que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire mais avec Leo. Autant vous dire que la découverte ne m'avait pas plus emballé que ça entre des personnages qui n'avaient pas su me toucher et une écriture souffrant de nombreuses maladresses (Leo étant le tout premier roman de l'auteure). J'ai tout de même souhaité réitérer l'expérience et force est de constater que même si La Promesse ne m'a pas complètement séduite, j'ai tout de même été assez charmée par ma lecture et je remercie les éditions Hugo Roman pour cet envoi.
Kira souffre de difficultés financières mais hors de question de demander de l'aide à son père avec lequel elle n'entretient pas de bonnes relations. La seule solution qui s'offre à elle reste le mariage puisque c'est uniquement en se mariant qu'elle débloquera la clause lui permettant de toucher l'héritage de sa grand-mère. A défaut de faire un mariage de passion, elle va donc faire un mariage de raison en jetant son dévolu sur Grayson, qui lui aussi ne parvient pas à joindre les deux bouts avec un vignoble familial qui est en train de faire faillite. 
Même si leur accord a été précautionneusement pesé et pensé, Grayson et Kira vont se heurter à un problème majeur: leurs personnalités respectives. Ils vont en effet se trouver incapables de s'entendre. Cette histoire ne ressemble donc pas tout à fait à un conte de fées puisque avant de s'apprivoiser, nos deux personnages vont passer par des moments assez difficiles entre disputes et tentatives d'intimidation. Grayson voit en Kira une "petite sorcière" tandis que cette dernière a renommé son époux tout neuf le "dragon". Je dois vous dire que les nombreuses confrontations du couple m'ont vraiment mises mal à l'aise. De manière générale, je n'apprécie pas trop les climats tendus où règnent disputes, quiproquos et incompatibilités de caractère et c'est pour cette raison que la première partie du roman m'a semblé longuette.
J'ai en revanche commencé à beaucoup plus apprécier ma lecture au fur et à mesure que nos deux personnages se sont rapprochés. Kira possède une belle personnalité. Elle est altruiste et généreuse, elle n'a pas peur de se retrousser les manches. Elle est assez fofolle mais sa candeur cache une grande sensibilité. C'est une héroine à laquelle il est facile de s'attacher et qui m'a énormément plu. J'ai eu plus de difficultés avec Grayson qui se montre souvent hautain, intolérant et qui peine à laisser transparaitre ses émotions. Cette austérité apparente trouve son explication dans une enfance difficile, pendant laquelle ses parents n'ont eu de cesse de lui montrer qu'il était indésirable. Kira et Grayson en dépit de deux personnalités dissemblables possèdent tout de même de nombreux points communs, notamment en ce qui concerne leurs familles respectives. C'est d'ailleurs ce qui va leur permettre de se comprendre et se rapprocher.
La dernière partie m'a fait grincer des dents. J'ai enfin cru que tout allait bien se passer pour nos deux héros, qu'ils allaient pouvoir trouver la paix et le bonheur qu'il méritent l'un et l'autre mais c'était sans compter sur un enchainement d'actions qui m'ont complètement miné le moral. Je crois que mon leitmotiv à la fin ça a du être la phrase "mais c'est pas vrai, on va jamais y arriver!" L'auteure a donc parfaitement réussi à jouer avec mes nerfs mais de révélations, en réconciliations, la fin a tout de même été réussie.
En résumé, j'ai passé un peu plus de temps à lire ce livre qu'à en lire d'autres tout simplement parce que tout ne m'a pas forcément plu dans ce récit. Les coquilles qui sont le fait de la traduction et de la phase de relecture (et pas du fait de l'auteure) ont alourdi et retardé mon avancée, de même que le climat orageux et vindicatif qui est présent sur la majeure partie de l'histoire. Toutefois Kira a été mon petit rayon de soleil et sa belle personnalité ainsi que quelques belles scènes me font relever la note finale.
 
★★★☆☆


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire