14 juin 2017

{Chronique} Rebelle du désert

Amani veut quitter sa ville, Dustwalk, qui se trouve dans le désert du Miraji, pour découvrir le reste du monde.
Sa rencontre avec Jin, un jeune homme recherché pour trahison, leur permet de fuir la ville et de traverser le désert où vivent des monstres surnaturels. Bientôt, Amani découvre le véritable rôle de Jin dans la guerre contre le Sultan et son fils.
Cette guerre va les rattraper…

"Tu es ce pays, Amani." Il parlait doucement. "Tu es faite de feu et de poudre à canon, un doigt toujours sur la détente."
Nous nous tenions près l'un de l'autre, la colère résonnait entre nous. Mon coeur battait vite, ou peut-être était-ce le sien. Nous nous respirions l'un l'autre.
Il n'y avait plus que lui et moi.







J'avais repéré ce livre dès sa sortie en VO. Il faut dire que sa sublime couverture ne m'avait pas laissé indifférente de même que l'ambiance résolument orientale qui semblait résonner en moi comme une promesse. Je me suis procuré la version française lors de sa sortie. Là aussi, la couverture est jolie mais dans un tout autre style et je conserve une nette préférence pour la VO.  Il m'aura toutefois fallu attendre l'arrivée de ma PAL printanière afin de me caser cette lecture qui m'a été choisie par les abonnés à ma chaine Youtube.
 
Amani vit à Dustwalk mais n'aspire qu'à quitter cette ville en plein désert pour rejoindre Izman où vit sa tante. Rien ne la retient à Dustwalk mais elle a besoin d'argent pour pouvoir s'en aller discrètement, dans le dos de son oncle. Elle va donc se faire passer pour un homme et participer à un concours de tir (art dans lequel elle excelle) dans le but de remporter la récompense qui lui permettra d'entamer une nouvelle vie. Le seul facteur qu'elle n'a pas anticipé c'est sa rencontre lors du concours avec Jin, un étranger qui convoite lui aussi le gain du concours.
 
J'ai absolument adoré la mythologie et l'univers mis en place par l'auteure. Mes attentes étaient élevées avant de commencer ma lecture et à ce niveau là, je n'ai pas été déçue. Quel régal! Le dépaysement a été garanti par un désert inhospitalier peuplé de goules et d'autres créatures maléfiques issues tout droit du folklore maghrébain. Bouraqs, djinns et cauchemars n'étaient jamais loin et c'est avec prudence et circonspection que les caravanes entamaient leur traversée du désert armés à la fois de leurs traditions mais également d'armes à feu afin de se défendre. Tout ce que l'auteure a daigné nous apprendre de son univers, je l'ai ingurgité et mémorisé avec délectation.
L'histoire possède tout un pan politique qui va être amené en douceur avant d'occuper l'essentiel du récit sur la fin. J'avoue que ce n'est pas forcément ce qui m'a le plus passionné. Le sultan possède plusieurs fils qui aspirent au trône et on va découvrir des magouilles et des complots mais aussi des trahisons. La rébellion s'organise dans une oasis du désert du Miraji autour du Prince rebelle et je suppose qu'elle va occuper une place importante dans le second tome.
 
Je ne m'attendais pas à ce que l'aspect "armement" prenne autant de place dans le récit. Là où j'aurai imaginé que l'auteure aurait eu une préférence pour les combats au corps à corps à l'aide de sabres par exemple, j'ai découvert qu'elle avait un petit penchant pour les combats à distance et les armes à feu. Cette partie un peu plus réaliste de l'histoire m'a un peu surprise mais se mélange de manière surprenante à merveille avec la partie plus folklorique et traditionnelle du récit.
 
Je me suis immédiatement attachée à Amani, l'alchimie a vraiment été immédiate. La jeune fille a 16 ans mais je me la suis constamment représentée dans ma tête comme une jeune femme d'une vingtaine d'années tellement elle fait preuve de maturité et de force de caractère. Dans une ville où tout le monde, hommes et femmes confondus possèdent une peau brune, des yeux foncés et des cheveux sombres, Amani dénote dans le paysage avec ses grands yeux bleus. Orpheline vivant sous le joug de sa tante tyrannique, devant composer avec la méchanceté de ses cousines, elle ne rêve que d'indépendance. Je l'ai trouvé déterminée, entière et intrépide. Il y a aussi une pointe de romance dans l'histoire qui n'est pas surprenante mais reste néanmoins légère et plaisante.  
 
En résumé c'est une belle réussite pour Rebelle du désert. J'ai trouvé que cette lecture était vraiment atypique car je n'avais encore jamais lu un livre qui mélange à la fois traditions orientales et western. J'ai autant adoré l'univers que les personnages et si ce n'est la fin qui m'a déçu, j'aurai pu mettre la note maximale. Affaire à suivre lorsque le second tome paraîtra.
 
★★★★☆ 
 
 

1 commentaire:

  1. Je n'ai pas encore lu ce premier tome mais il se trouve dans ma PAL. À voir quand il sortira ! J'espère qu'il saura me plaire, tout comme toi :)

    RépondreSupprimer