15 févr. 2018

{Chronique} Forget Tomorrow Tome 3 Live Today

Imaginez un monde où votre avenir a déjà été fixé… par votre futur moi !

Sur le papier, Olivia a tout pour être heureuse… Non seulement c’est la fille de la présidente Dresden, la femme toute-puissante qui dirige d’une main de fer la ville d’Eden City, mais c’est aussi la seule prophétesse du monde : elle est capable de voir les différents avenirs possibles de tous ceux qu’elle approche. Malgré tout, à seize ans, c’est surtout une adolescente mal dans sa peau. Loin de lui faciliter la vie, son pouvoir de précognition la terrorise, surtout depuis le jour où, à peine âgée de six ans, elle a vu sa mère perpétrer un génocide dans un lointain futur. Depuis, elle n’a de cesse d’éviter que son cauchemar ne se réalise. Mais quelle prise pourrait-elle bien avoir sur le Destin, elle qui s’est isolée pendant dix ans loin des autres pour échapper aux images et aux voix qui l’assaillaient sans cesse ?



La lecture du troisième tome de Forget Tomorrow m'a permis de terminer ma toute première série de cette année 2018. Vous connaissez ce petit sentiment d'euphorie qui vous saisi dès lors que vous terminez une série et connaissez ainsi tous les tenants et aboutissants d'une l'histoire ? Commençant des tomes 1 à la pelle, je vous assure que ce sentiment je ne l'éprouve pas souvent, raison de plus pour que je le savoure à sa juste valeur. Je remercie en tout cas les éditions Lumen pour m'avoir fait découvrir en 2016 cette trilogie haletante de science-fiction qui m'aura tenu en haleine ces dernières années. 
Dans un monde dans lequel les jeunes âgés de 17 ans reçoivent un souvenir envoyé par leur moi futur leur dévoilant quelques bribes de leur avenir, Olivia reçoit le sien. Grâce à ses talents de prophétesse, elle a la capacité de distinguer plusieurs avenirs immédiats possibles mais son souvenir va lui dévoiler qu'elle est sur le point de mourir, assassinée par un rebelle. 
Les trois tomes de la trilogie nous permettent de suivre des héroïnes différentes que l'on retrouve comme personnage secondaire d'un tome à un autre. Le premier tome nous présentait Callie, le second (qui est aussi mon préféré) sa petite sœur Jessa et ce dernier tome nous permet de suivre Olivia qui est la fille de la présidente Dresden, une femme cruelle accaparée par ses responsabilités et à qui l'ont doit l'émergence des souvenirs futurs. 
Olivia a longtemps vécu comme une recluse, éloignée de la civilisation. Isolée et privée d'amour maternel, la jeune fille manque de confiance en elle, peinant par exemple à terminer ses phrases à haute et intelligible voix. C'est une héroine qui évolue peut-être plus lentement que les deux autres, qui est davantage timide et introvertie qu'elles, mais ce sont justement ses failles qui me l'ont rendu attachante, impression renforcée par l'imminence de son assassinat. 
Que dire de l'intrigue si ce n'est que j'ai pris une nouvelle fois un délicieux plaisir à la découvrir. La plume habile et fluide de l'auteure nous entraine vers de nombreux rebondissements et même si j'avais deviné par avance un certain nombre de révélations, je n'en ressens aucune frustration tellement je trouve que l'univers créé par Pintip Dunn est intelligent et maitrisé. J'apprécie énormément la manière dont est abordé dans cette histoire le thème du voyage dans le temps même si je dois vous avouer que ce dernier tome m'a un peu moins donné le vertige que le précédent qui entremêlait avec brio présent, passé et avenir. 
En résumé, oui, j'ai préféré le tome 2 mais j'ai tout de même passé un excellent moment de lecture. Je ne me suis en aucun cas ennuyée en compagnie de cette histoire qui réunit bon nombre d'ingrédients dont je raffole. Même si quelques petites prévisibilités étaient au rendez-vous, la fin pour sa part m'a semblé inattendu et a su me marquer et je quitte les personnages avec un petit pincement au cœur. Bravo à l'auteure pour cette histoire rondement menée !

★★★★☆


Aucun commentaire:

Publier un commentaire