20 févr. 2018

{Chronique} Léo : Mon secret est une chance

En 1869, Léo Desilles, une jeune ouvrière, apprend qu'elle est la fille de riche Parisiens. Afin de les approcher, elle devient bonne à Saint-Germain. Dans le même temps, elle rencontre Emilien, un journaliste républicain qui la trouble et lui fait découvrir une nouvelle liberté.












J'ai toujours apprécié les livres qui possèdent un contexte historique marqué. C'est ce qui m'a donné envie de découvrir le roman Léo : mon secret est une chance (ça, et sa mignonne couverture qui vient embellir davantage cette histoire). Je remercie donc les éditions Rageot de m'avoir permis cette lecture. 
En 1869, Léo est une jeune ouvrière qui travaille à la chaine dans une usine où elle emballe des tablettes de chocolat. Son patron est envoyé à Paris afin de recevoir une récompense de la main de l'empereur et Léo va faire parti de la délégation qui l'accompagne. Voyant leur fille partir, ses parents vont en profiter pour lui révéler le secret de sa naissance. Elle est en réalité la fille de riches parisiens et sa montée à Paris pourrait lui permettre de retrouver la trace de ses parents biologiques. 
Je me suis engouffrée à toute vitesse dans cette histoire parce qu'elle est courte mais surtout parce que la plume de l'auteure est très agréable à lire. Le récit recèle de pleins de petites informations sur la France du 19ème siècle. Léo évolue en effet dans une période troublée durant laquelle la révolte gronde contre l'empereur Napoléon III. Les journaux sont lapidaires, des procès ont lieu, les républicains manifestent et parmi tout ça, Léo a une position particulière. Elle se pensait fille d'ouvriers, fervents partisans de l'empereur mais elle va se découvrir de nouvelles convictions politiques au fur et à mesure qu'elle va prendre conscience de sa position sociale.
J'ai apprécié que Léo soit une jeune fille positive, qui sait aller de l'avant sans se lamenter sur son sort. Elle est capable de s'adapter à toutes les situations comme un véritable caméléon mais ce qui m'a en revanche moins plu dans sa personnalité c'est qu'elle est très versatile. Elle a du mal à réfléchir par elle-même, on la sent plus à l'aise à adopter sans se poser de questions les opinions des gens dont elle croise le chemin qu'à réfléchir à ses propres convictions. Son côté influençable m'a parfois agacé. 
Son enquête m'a intéressé d'autant qu'elle va l'amener à côtoyer des personnages intéressants, issus de classes sociales différentes. Petit bémol tout de même, tout dans cette histoire m'a semblé un peu trop facile. Je conçois aisément que ce livre est orienté pour la jeunesse mais j'aurai trouvé l'histoire plus intéressante si Léo avait rencontré davantage de difficultés sur son chemin avant de retrouver la trace de ses parents. 
Le dernier tiers du livre m'a beaucoup plu car là aussi, il s'inscrit dans un contexte historique assez fort et la fin est riche en émotions mais j'ai découvert sur la dernière page que ce roman n'est pas un tome unique comme je le pensais mais qu'il s'agit au contraire du premier tome d'une série dont le second sortira au printemps. 
En résumé, j'ai passé un moment de lecture agréable en compagnie de Léo, j'ai énormément aimé l'aspect historique et toute la partie de l'histoire pendant laquelle la jeune fille travaille comme domestique.  Toutefois, de vous à moi, j'espérais apprécier encore plus ce livre ! 

★★★☆☆


Aucun commentaire:

Publier un commentaire