6 févr. 2015

Charley Davidson Tome 1 Première Tombe sur la droite

Résumé: Mon nom c'est Charley, et je suis la Faucheuse. Les morts, je connais: j'en vois depuis que je suis née. Des fois, je les aide à faire des trucs du genre laisser un mot à leur proche ou traquer leur assassin... Ca tombe bien parce que je suis aussi détective privée! Pratique, non? Ce qui l'est moins, c'est que les gens autour de moi ont du mal à y croire. Comme Swopes, l'agent avec qui je bosse: je voudrais qu'il me lâche un peu la grappe. Cela dit, je pourrais le gérer si je n'avais pas d'autres chats à fouetter... comme ce bel inconnu qui vient me rendre visite toutes les nuits dans des rêves torrides et dont j'aimerais bien découvrir l'identité...
Extrait: - Mes airbags, comme tu les appelles avec si peu d'éloquence, portent un nom. (Je désignai mon sein droit) Voici Danger. (Puis mon gauche) Et voici Will Robinson. J'apprécierais que tu t'adresses à eux en conséquence.
Après une longue pause au cours de laquelle il battit plusieurs fois des paupières, il me demanda:
-Tu as donné un nom à tes seins?
Je lui tournai le dos en haussant les épaules.
-J'en ai aussi donné un à mes ovaires, mais on les voit moins que mes seins.
 
 
 
 
Après ma dernière lecture, je n'étais moralement pas au top car j'ai appris une mauvaise nouvelle. N'ayant pas spécialement la tête à lire une nouveauté, j'ai préféré miser sur la relecture d'un livre de poche d'une série que j'adore: Charley Davidson. J'étais sûre que son côté sarcastique et humoristique me changerait les idées et j'ai vu juste!
 
Charley est une faucheuse, elle voit les fantômes et les fait passer à travers son corps qui est un portail vers l'au-delà. Tout le monde n'est pas au courant de son don mais parmi ceux qui sont au courant il y a ceux qui ne la croient pas comme son horrible belle-mère et ceux qui la croient comme Cookie qui est sa meilleure amie, (sa voisine et son assistante) mais aussi son père et son oncle policier que Charley a toujours beaucoup aidé lors de ses enquêtes grâce à son don. Charley est très .... multi-tâches. En plus d'être faucheuse (qui est un job plutôt sympas sauf qu'il ne rapporte pas un kopec), elle aide son oncle sur des enquêtes policières mais elle est également détective privée. Elle a souvent 36 000 choses sur le feu et on a pas le temps de s'ennuyer en suivant ses aventures.
 
Charley est un personnage que j'adore, elle est très tête en l'air et souffre comme elle aime le dire de troubles de l'attention "Elle avait ajouté que j'avais la capacité d'attention d'un moustique affligé de surdité sélective. Enfin je crois. Je ne l'écoutais pas." Elle est aussi très drôle, avec un humour très corrosif et des phrases  piquantes. Bon je ne me roule pas non plus par terre dès qu'elle prend la parole mais elle me fait passer de bon moments et qu'est ce que je peux sourire en lisant ses aventures! D'ailleurs, en parlant de sourire, j'ai remarqué une chose à laquelle je n'avais pas fait attention lors de ma première lecture, le verbe "pouffer" (de rire) est employé quasi systématiquement toutes les cinq pages... ou presque. C'est dommage à un moment donné que d'autres synonymes ne soient pas employés mais ça reste un détail.
 
Je ne peux pas parler de Charley et de ce livre sans vous parler de Reyes Farrow. En parallèle de ses enquêtes, Charley se livre à une véritable course contre la montre pour empêcher l'Etat de débrancher un prisonnier nommé Reyes Farrow qui est en état de mort cérébrale. Je ne peux pas vous en dire trop sur cet homme sans risquer de spoiler l'histoire mais en tout cas, il possède de puissants pouvoirs et rend visite à Charley dans son sommeil pour la surveiller de .... très près. Il est extrêmement charismatique et partage un certain lien avec Charley.
 
En résumé, Charley Davidson est une de mes séries de bit-lit chouchou, tout simplement parce que la Faucheuse ça change agréablement des vampires loups garous et compagnie, que Charley me fait hurler de rire alors que la pauvre s'en prend plein la tête pendant plus de 400 pages et que les personnages secondaires sont tout aussi intéressants qu'elle. Un délice à dévorer sans modération, 4/5.

2 commentaires:

  1. Tu me donnes très envie avec ta chronique. Hop dans ma wish list ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mwahaha je suis bien contente que tu ai craqué =D

      Supprimer